Partners Group voit sa masse sous gestion bondir de 8% au premier semestre

(ajoute détails sur les investissements, commentaire co-CEO)

Zurich (awp) - Partners Group a vu sa masse sous gestion s'accroître de 8% depuis le début de l'année à 67,1 milliards d'euros (78,1 milliards de francs). La performance semestrielle est quelque peu ternie par la baisse de plus de 10% de la demande clientèle par rapport aux six premiers mois de 2017, ramenée à 6,2 milliards. La direction confirme cependant ses objectifs annuels.

Entre janvier et juin, le gestionnaire d'actifs zougois a investit pour le compte de ses clients quelque 7,7 milliards de dollars (autant en francs) dans toutes les catégories de placements sur les marchés privés, "en se concentrant sur les régions et les secteurs correspondant à son approche de valeur relative", précise un communiqué diffusé jeudi.

Sur plus de 1400 investissements directs potentiels analysés, seuls 40 ont été concrétisés, ce qui équivaut à un taux de rejet de 97%. Près de deux tiers des volumes investis (soit 4,7 milliards) l'ont été via des transactions directes, principalement sous forme de fonds propres, dans des entreprises, des immeubles et des infrastructures, alors que 1,8 milliard a été injecté sous forme de crédits.

"Dans le contexte actuel d'investissement dans les entreprises, nous concentrons nos efforts sur les précurseurs dans des branches stables qui profitent de tendances industrielles et présentent de faibles risques face aux mutations technologiques", explique Christoph Rubeli, partenaire et co-directeur général (CEO) de Partners Group, cité dans le communiqué.

Effets positifs des devises

L'augmentation de 5,2 milliards d'euros de la masse sous gestion pendant la période sous revue a été dopée par des effets de change favorables à hauteur de 0,7 milliard. La part en actions représente un peu plus de la moitié du total, suivie par les titres de dette (20%), l'immobilier (17%) et les infrastructures (13%).

La performance à mi-parcours est contrastée. Si les actifs sous gestion se situent tout en haut de la fourchette des projections des analystes sollicités par AWP, la demande de la clientèle est restée en dessous des prévisions les plus conservatrices.

La direction de Partners Group réaffirme cependant ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice, à savoir une demande brute située entre 11-14 milliards d'euros. Elle s'attend également toujours à des reflux de capitaux en raison de programmes arrivés à maturité ("tail down") compris entre 4,5 et 5,5 milliards.

buc/al/jh

(AWP / 12.07.2018 07h46)
News les plus lues