Passagers bloqués en Russie: Air France envoie un troisième avion

Moscou - Air France a envoyé un troisième avion récupérer les 282 passagers d'un vol Paris-Shanghai coincés depuis dimanche après un atterrissage d'urgence à Irkoutsk, en Sibérie, a affirmé mardi un responsable local à la presse russe.

"Air France a pris la décision de nous envoyer un troisième avion", a déclaré Evgueni Elovski, le directeur du service de contrôle de l'aéroport d'Irkoutsk (Sibérie orientale), cité par l'agence de presse TASS.

Cet avion devrait atterrir mercredi matin à 04H00 heure locale (20H00 GMT mardi), puis partir pour Shanghai à 08H00 (00H00 GMT).

Partis samedi de Paris pour Shanghai, les 282 passagers et membres d'équipage du vol AF116 ont vu apparaître au cours du vol une odeur âcre et une légère fumée à bord de l'appareil, un Boeing-777. Ce dernier a alors dû se poser en urgence à Irkoutsk.

Après cet indicent, qui n'a pas fait de blessés, un deuxième appareil d'Air France a atterri lundi dans la ville de Sibérie. Censé repartir quelques heures plus tard pour la Chine, ce deuxième avion a lui-aussi connu un problème technique et n'a pas pu décoller.

Selon une passagère jointe par l'AFP, les passagers sont restés coincés plusieurs heures sur leurs sièges dans la nuit de lundi à mardi avant que les autorités russes ne les autorisent à descendre pour regagner leur hôtel.

"On ne sait pas quand on va pouvoir repartir. On espère demain matin (mercredi)", a déclaré cette passagère jointe au téléphone.

Sur le réseau social Weibo, des passagers chinois témoignaient aussi de leur longue attente.

"Nous devions embarquer à 2h00 du matin. Je suis toujours assis dans l'avion. Ils disent qu'il y a un problème avec le liquide de refroidissement", écrit l'un d'entre eux dans un message diffusé à 7h00 heure chinoise (00h00 GMT).

Une panne du système hydraulique de l'appareil serait en cause, selon une source à l'aéroport d'Irkoutsk citée par l'agence de presse russe Ria Novosti. Les autorités russes ont précisé que les passagers étaient hébergés sous l'encadrement des services douaniers, car ils n'ont pas de visas.

Contacté par l'AFP, Air France a confirmé que le troisième appareil et les passagers du vol AF116 sont bien attendus mercredi à Shanghai. Presque trois jours après leur date d'arrivée originelle prévue dimanche à 17H45 (09H45 GMT).

bar-rco/tbm/phv

AIR FRANCE-KLM

(©AFP / 13 novembre 2018 10h22)