Petro Porochenko confirme la signature d'un accord de cessez-le-feu

Le président ukrainien Petro Porochenko a confirmé sur Twitter qu'un accord de cessez-le-feu avait été signé à Minsk. Il doit entrer en vigueur ce vendredi. M. Porochenko a dit avoir ordonné à l'armée de cesser les hostilités à partir de 18h00 (17h00 en Suisse).

Serhiy Tarouta, gouverneur de la région orientale de Donetsk, où se déroulent les combats les plus intenses, a également confirmé l'information. Elle avait d'abord été annoncée par l'agence de presse russe Interfax.

A Kiev, le Premier ministre Arseni Iatseniouk a annoncé, lors d'un conseil des ministres retransmis à la télévision, que le plan de paix devait prévoir le retrait "des forces russes, ainsi que des bandits et des terroristes russes" et le rétablissement des frontières avec la Russie.

Les négociations de Minsk (Biélorussie) réunissaient des représentants des autorités ukrainiennes et russes, ainsi que des séparatistes prorusses.

Volonté de se séparer de l'Ukraine
L'accord de cessez-le-feu conclu vendredi à Minsk entre le gouvernement ukrainien et les rebelles prorusses de l'est du pays ne change rien à la volonté des insurgés de se séparer de l'Ukraine. Igor Plotnitski, dirigeant de la "République populaire de Lougansk", a réaffirmé cette position des rebelles.

"Je confirme que nous sommes prêts à respecter le protocole d'accord signé et arrêter le feu à 18h00, heure de Kiev (17h00 en Suisse)" vendredi, a déclaré à la presse le "Premier ministre" de la République populaire autoproclamée de Lougansk.

"Mais cela ne veut pas dire qu'on a renoncé à se séparer de l'Ukraine. (Le cessez-le-feu) est une mesure obligatoire pour arrêter l'effusion du sang", a-t-il souligné.

Bonne nouvelle (OSCE)
L'accord conclu dans le cadre d'une réunion du "groupe de contact" réunissant la Russie, l'Ukraine, les séparatistes et l'OSCE à Minsk a été qualifié de "bonne nouvelle" par la représentante de l'OSCE à Minsk, Heidi Tagliavini.

"Nous venons tout juste de signer un protocole en douze points, dont le plus important est un cessez-le-feu immédiat aujourd'hui à partir de 18h00, heure de Minsk", a-t-elle annoncé.

(ats / 05.09.2014 16h27)