Plus de 50 soldats afghans tués dans l'attaque de leur base (armée américaine)

Kaboul - "Plus de 50 soldats afghans ont été tués" dans l'attaque de leur base par les talibans vendredi près de la grande ville du nord, Mazar-è-Sharif, a déclaré dans la soirée à l'AFP un porte-parole de l'armée américaine à Kaboul.

L'attaque qui a duré plusieurs heures s'est terminée en début de soirée, selon ce porte-parole qui a refusé d'être identifié.

Dans un communiqué, le général américain John Nicholson, qui commande l'opération de l'Otan Resolute Support, a précisé que l'attaque avait visé "les hommes pendant la prière à la mosquée et d'autres au réfectoire" de la base du 209e Corps de l'Armée afghane, près de Mazar.

Le général a "rendu hommage aux commandos afghans qui ont mis fin à ces atrocités", signalant par là la fin des opérations.

Selon le porte-parole du ministère de la Défense Dawlat Waziri contacté un peu plus tôt par l'AFP, l'attaque déclenchée en début d'après-midi par "trois hommes au moins portant des uniformes" s'est poursuivie jusqu'en début de soirée.

"Un ennemi a été tué, un autre arrêté par les forces afghanes et un autre résiste encore", racontait-il alors, se disant incapable alors d'évaluer le nombre total des assaillants.

Les talibans ont revendiqué l'opération dans un communiqué : "Vers 14H00 (09H30 GMT) nos moudjahidines (combattants, ndlr) ont lancé une attaque complexe contre le corps d'armée basé à Mazar-è-Sharif, dans la province de Balkh, tuant des dizaines de soldats" a écrit leur porte-parole Zabihullah Mujahib.

La précédente attaque d'envergure contre un site militaire remonte à début mars avec un assaut coordonné plusieurs heures durant contre le principal hôpital militaire d'Afghanistan, à Kaboul, faisant officiellement 50 morts et sans doute plus du double.


(©AFP / 21 avril 2017 19h35)

News les plus lues