Police VD : Montreux Jazz 2017: bilan sécuritaire positif - 17.07.2017

A l’occasion du 51e Montreux Jazz Festival qui s’est déroulé du 30 juin au 15 juillet 2017, pas moins de 230'000 festivaliers se sont rendus sur les quais de Montreux. La police a enregistré à ce jour quelque 42 plaintes pénales qui concernent majoritairement des lésions corporelles et menaces ainsi que des vols.

À l’occasion du 51e Montreux Jazz Festival, la police a mis sur pieds, comme les années précédentes, un dispositif coordonné entre tous les acteurs de la sécurité. Pilotés depuis le Centre d’engagement et de coordination (CECo) situé dans les locaux de Police Riviera à Clarens, les différents partenaires de la sécurité ont travaillé de concert. Il s’agit notamment des agents de Police Riviera, du détachement judiciaire de la Police cantonale vaudoise, formé d’inspecteurs et de gendarmes, du SDIS Riviera, de la Protection civile Riviera, des services sanitaires, des organisateurs du MJF, de l’entreprise Securitas, et des différents services communaux concernés. Le détachement judiciaire et un détachement de Police Riviera, chargés des interventions à l’endroit de personnes commettant des infractions, étaient présents quotidiennement sur le site de la manifestation.

Selon les organisateurs, quelque 230’000 festivaliers ont fréquenté la 51e édition de la manifestation. La police relève, une nouvelle fois, qu’aucun problème sécuritaire majeur ne s’est produit dans l’enceinte du festival.

Pour lutter contre les vols à la tire et les vols par effraction dans les véhicules, la police a lancé sa traditionnelle campagne de prévention de l’été visant à sensibiliser les festivaliers afin d’enrayer ce phénomène. Des affiches ont été mises en évidence dans les lieux fréquentés par les festivaliers et Police Riviera a tenu son stand de prévention dans l’enceinte du festival. Cette stratégie s’est avérée payante et il est à relever l’excellente collaboration entre tous les partenaires engagés dans  cette 51e édition.

À ce jour, 42 plaintes pénales ont été enregistrées par la police, dont 3 brigandages, 3 vols à l’arraché, 10 vols à la tire, 7 vols simples, 4 dommages à la propriété et 15 lésions corporelles et menaces. Plusieurs auteurs ont été interpellés et remis aux procureurs de service.

En outre, Police Riviera a dénombré 42 bagarres et 48 personnes ont fait l’objet d’une dénonciation pour des infractions aux dispositions du Règlement général de police intercommunal. 11 interdictions de site ont également été délivrées.

126 personnes dont 3 mineurs ont été dénoncées pour infraction à la Loi fédérale sur les stupéfiants. Les contrôles ont permis la saisie de plus de 117 gr de marijuana, de 27 gr de haschisch, de 11 comprimés d’ecstasy, de près de 16 gr de cocaïne et de 30 gr d’amphétamine et de 9 stupéfiants liquides. La police constate a cet égard une augmentation des drogues de synthèse par rapport aux années précédentes.

Prévention pour les jeunes de la région

Le dispositif jeunesse mis sur pied par la Commune de Montreux a été axé sur la prévention au niveau de la Montreux Jazz Young Planet et sur la réduction des risques avec le dispositif PROD (Présence, réaction, observation, dialogue). Ce dispositif s’est principalement déployé sur les parcs Jean Villard Gilles, Rouvenaz et Fillietaz et d’autres lieux de regroupement pour les 16-25 ans hors du site principal du festival. Plusieurs centaines de jeunes ont fréquenté le parc Gilles en fin de semaine, alors qu’une centaine de jeunes fréquentaient le parc Fillietaz. Environ 870 bouteilles d’eau ont été distribuées, ceci dû aux conditions météorologiques. Le Montreux Jazz Young Planet s’est déroulé dans de bonnes conditions avec une fréquentation moyenne de 150 jeunes par soir. Au parc Jean-Villars Gilles, l’ambiance est plus électrique les vendredis et samedis soirs à partir de 23h00 où les jeunes consomment une grande quantité d’alcool fort. La police est intervenue pour des bagarres conséquentes le dernier week-end interpellant 15 fauteurs de trouble.

Subordonnée à Police Riviera, la Protection civile Riviera a parqué approximativement 35’900 véhicules durant toute la durée de la manifestation, soit environ 4’780 de moins qu’en 2016. Les organisateurs constatent avec satisfaction un comportement des festivaliers qui privilégient de plus en plus les transports en commun au détriment des véhicules individuels, notamment ceux provenant de la région qui profitent de la gratuité des transports publics VMCV.

Le SDIS Riviera était présent durant toute la période de la manifestation. Il a vu, entre autres, près d’une cinquantaine de sapeurs-pompiers effectuer pas moins de 680 heures de permanence dans le 2m2C. Aucun évènement majeur n’est à déplorer hormis un déclenchement de détection incendie causé par un feu de casserole, maîtrisé par le personnel de cuisine. Des alarmes techniques ont en outre été déclenchées par un monte-charge défectueux dans la soirée du 2 juillet.

Le service sanitaire de la manifestation a pris en charge par moins de 1’281 personnes, dont plus de la moitié provenant des membres du staff de l’organisation (737). Les interventions constituent principalement des cas dits de «bobologie», soit pour des plaies superficielles, des maux de tête, des maux de gorge ou des syndromes grippaux. La majorité des cas ont été traités sur site.

Si la tendance à la baisse se poursuit depuis cinq ans, le littering reste une problématique centrale, puisque près de 100 tonnes de déchets ont été traitées par la voirie avec l’engagement de 28 collaborateurs par jour.

Le 2m2c a reconduit son dispositif d’intervention avec des présences de personnel couvrant la journée et la nuit. Une équipe d’électriciens et une équipe AV multimédia étaient présentes sur site et sur appel tous les jours, et soutenaient une équipe de Direction et de permanence CECO, afin d’intervenir sur tous les types de pannes.



Pour lire cette news dans son intégralité, veuillez cliquer ici
News les plus lues