Pompili (EELV): les centrales nucléaires françaises, des 2 CV en termes de sécurité

Paris - La plupart des centrales nucléaires en service en France sont des 2 CV au regard de la sécurité nécessaire, a estimé mardi Barbara Pompili, co-présidente du groupe écologiste à l'Assemblée, qui attribue au lobby nucléaire le rapport préconisant le report de la fermeture Fessenheim (Haut-Rhin).

Un rapport parlementaire rédigé par Hervé Mariton (UMP) et Marc Goua (PS) préconise le report de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim qui pourrait coûter cinq milliards d'euros à l'Etat, annoncent les Dernières Nouvelles d'Alsace et l'Alsace mardi.

Très souvent, le lobby nucléaire revient à la charge pour essayer de faire en sorte d'éviter l'inéluctable, a réagi Mme Pompili sur RFI.

La députée de la Somme a cité un autre rapport parlementaire récent sur le coût du nucléaire. Il a été prouvé, y compris par le président d'EDF mais aussi de l'ASN, que de toute façon, pour prolonger, les centrales avec les nouvelles conditions de sécurité demandées, coûtera extrêmement cher, a-t-elle dit.

Ne serait-ce que pour remettre les centrales en sécurité, on parle de 300 milliards. On est sur des chiffres astronomiques. Qu'il faille ou pas fermer des centrales, çà va nous coûter cher. Donc si on doit faire un choix, il vaut mieux plutôt fermer des centrales et s'orienter vers des économies d'énergies et les énergies renouvelables plutôt que de laisser continuer des centrales qui, je le rappelle ont été construites, dans les années 60, 70, 80.... Ce sont des 2 CV par rapport à la sécurité nécessaire maintenant !, s'est-elle exclamée.

Bien sûr qu'il y a des symboles, a-t-elle répondu, interrogée sur le cas spécifique de Fessenheim, dont la fermeture était une promesse de campagne de François Hollande.

On va essayer de respecter ce qu'a demandé le président de la République, c'est-à-dire baisser la part du nucléaire et pour ça, EDF va choisir quels sont les réacteurs qu'il ferme et devra respecter la trajectoire perdue. Je pense que Fessenheim est la meilleure centrale à fermer parce que c'est la plus vieille, celle qui pose le plus de problème de sécurité. Après, si EDF fait un autre choix, je peux l'entendre mais on en est loin, a-t-elle développé.

bpa/spi

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

AREVA

(©AFP / 30 septembre 2014 09h11)
News les plus lues