Portugal: le PIB recule de 0,6% au premier trimestre

Lisbonne (awp/afp) - Le Produit intérieur brut (PIB) du Portugal a enregistré une baisse de 0,6% au premier trimestre 2014 par rapport aux trois mois précédents, a indiqué lundi l'Institut national de statistiques (Ine), revoyant en légère hausse sa première estimation d'un recul de 0,7%.

Ces chiffres, expliqués par une baisse des exportations et une hausse plus faible de l'investissement, confirment la rechute surprise de l'économie portugaise après la reprise entamée au printemps 2013, a précisé l'office des statistiques, qui a également revu en hausse la croissance du PIB en glissement annuel de 1,2 à 1,3%.

Au dernier trimestre de l'an dernier, l'activité économique avait enregistré une hausse de 0,5% en variation trimestrielle et de 1,5% en glissement annuel.

Au premier trimestre 2014, les exportations ont progressé sur un an de 4,3%, contre une hausse de 9,1% pendant les trois derniers mois de 2013, tandis que les importations ont augmenté de 8,5%, contre une hausse de 6,4% au trimestre précédent.

En dépit de la sévère cure de rigueur mise en oeuvre au Portugal en échange du plan de sauvetage international sur trois ans conclu à la mi-mai, la demande intérieure a augmenté de 2,9% en glissement annuel, contre une hausse de 0,5% au dernier trimestre 2013.

Cette demande intérieure a été soutenue par une nette augmentation de l'investissement, qui a bondi de 12,2% alors que la consommation des ménages a progressé de 1,5% et celle des administrations publiques de 0,1%.

L'économie portugaise avait renoué avec la croissance au deuxième trimestre de l'an dernier, avec un PIB en hausse de 1,1% en variation trimestrielle, mettant fin à deux ans et demi de récession.

Les analystes avaient réagi sans alarmisme à l'annonce d'une rechute de l'activité au premier trimestre, estimant que celle-ci s'expliquait par des facteurs conjoncturels qui ne remettaient pas en cause le rétablissement progressif de l'économie portugaise.

Pour l'ensemble de l'année 2014, le gouvernement portugais et ses créanciers représentés par la troïka UE-BCE-FMI prévoient une croissance de 1,2%, après un recul de 1,4% l'an dernier.

afp/rp



(AWP / 09.06.2014 13h00)