Présidentielle/Kenya: l'opposition dénonce "une mascarade" et écarte un recours en justice

Nairobi - L'opposition kényane a qualifié vendredi la proclamation imminente du vainqueur de la présidentielle de "mascarade" et s'en est remise au "peuple", écartant l'idée de porter ses griefs en justice.

"Pour nous, aller en justice n'est pas une alternative. Nous sommes passés par là dans le passé. Ce n'est pas une option", a déclaré James Orengo, un des principaux leaders de la coalition du candidat de l'opposition Raila Odinga.

"A chaque fois qu'une élection a été volée, le peuple kényan s'est levé pour faire en sorte que des changements interviennent afin de faire du Kenya un meilleur endroit", a ajouté M. Orengo.

L'opposition reproche notamment à la commission électorale de s'apprêter à proclamer le vainqueur de la présidentielle de mardi sans prendre le temps d'accéder à sa demande de vérifier l'ensemble des résultats et d'avoir accès à ses serveurs informatiques.

"Je pense que tout ça relève d'une mascarade totale, c'est un désastre", a ajouté M. Orengo.

Selon toute probabilité, le président sortant Uhuru Kenyatta devrait être réélu pour un mandat de cinq ans. Mais l'opposition dénonce depuis plusieurs jours des fraudes massives et affirme que son candidat a gagné le scrutin.

En 2013, M. Odinga, qui avait rejeté l'élection de M. Kenyatta dès le premier tour avec quelque 800.000 voix d'avance, s'était tourné vers la Cour suprême, qui avait finalement validé les résultats.

La victoire attendue de M. Kenyatta laisse craindre un vif ressentiment chez les partisans de M. Odinga et de possibles troubles dans le pays.


(©AFP / 11 août 2017 19h20)
News les plus lues