Presse: Tata Steel va supprimer plus de 1000 emplois au Royaume-Uni

Londres (awp/afp) - Le groupe sidérurgique indien Tata Steel s'apprête à annoncer la suppression de plus de 1000 emplois au Royaume-Uni, principalement dans son usine de Scunthorpe (nord-ouest de l'Angleterre), selon les médias britanniques vendredi.

Scunthorpe, qui emploie actuellement 3000 personnes, est la plus grande usine métallurgique du pays.

Des emplois seraient aussi touchés en Ecosse, dans les usines de Clydebridge Glasgow et Dalzell, près de Glasgow, affirment notamment la BBC, Sky News et le Telegraph, qui parlent de 1.000 à 1.200 emplois supprimés.

Interrogé, Tata Steel a refusé de commenter ces informations mais n'a pas caché être confronté à des difficultés importantes dans le pays.

"Nous évoquons depuis des mois les défis auxquels nous sommes confrontés au Royaume-Uni, avec une forte hausse des importations aggravée par la vigueur de la livre et des coûts non compétitifs", a expliqué un porte-parole, qui ajoute que le groupe, "comme toutes les entreprises, réévalue sans cesse ses performances".

S'ils sont confirmés, ces postes perdus s'ajouteront aux 1.700 suppressions annoncées fin septembre par le groupe thaïlandais Sahaviriya Steel Industries (SSI) dans son aciérie de Redcar du nord-est de l'Angleterre, dont l'activité va être mise en sommeil en raison de la chute des cours de l'acier.

Ces informations interviennent alors que les syndicats viennent de lancer un appel au gouvernement pour agir de manière "concrète et positive" pour sauver ce secteur qui emploie quelque 30.000 personnes au Royaume-Uni mais doit faire face à la chute des prix de l'acier aussi bien qu'à la concurrence des produits chinois meilleur marché.

afp/al

(AWP / 16.10.2015 18h19)