Prévisions Credit Suisse: perte trimestrielle de 2,34 à 2,16 mrd CHF escomptée

Zurich (awp) - Credit Suisse publiera mercredi 14 février ses résultats pour le quatrième trimestre 2017. En tout, onze analystes ont contribué au consensus AWP.

T4 2017E
(en mio CHF) cons. AWP fourchette T3 17A T4 16A estimations

produit d'exploitation 5051 4545 - 5250 4972 5181 11
bénéfice avant impôts 133 18 - 247 400 -1903 8
bénéfice net -2230 -2340 - 2156 244 -2347 6

2017E 2016A

dividende (en CHF) 0,31 0,25 - 0,70 0,70 11
FOCUS: Credit Suisse a tenu une journée dédiée aux investisseurs il y a deux mois, donnant des informations sur la situation de la banque. Les nouvelles seront donc limitées lors de la présentation des résultats annuels, surtout que la banque a déjà fourni des estimations pour 2017 concernant différents paramètres, dont le bénéfice avant impôts. La croissance est rentable, les risques ont été réduits et les contrôles sur la conformité ont été renforcés, a souligné le directeur général (CEO) Tidjane Thiam. De plus, la base de coûts a été durablement rabaissée et les pertes liées aux anciennes charges ont diminué largement. Credit Suisse est désormais dans la dernière année de son plan de restructuration sur trois ans entamé fin 2015.

En dépit des commentaires positifs, la banque risque d'enregistrer une perte pour le quatrième trimestre et probablement pour l'ensemble de l'année. Au quatrième trimestre, des correctifs de valeurs d'environ 2,3 mrd CHF ont été comptabilisés en raison de la réforme fiscale américaine (voir la section "Pour mémoire"). Toutefois, le bénéfice avant impôts devrait être positif pour le quatrième trimestre.

Les coûts seront particulièrement analysés, la banque ayant déjà abaissé à 18,0 mrd son objectif initial d'une base de coûts inférieure à 18,5 mrd pour 2017. L'ampleur des économies doit ainsi atteindre 4,1 mrd.

Les turbulences récentes sur les marchés financiers ont augmenté la volatilité, ce qui est positif pour les activités de négoce. Sur le marché, des rumeurs courent que le volume de négoce pourrait être largement plus élevé et avoir une influence positive sur les résultats du premier trimestre 2018.

Toutefois, la volatilité est également source de risques. Ainsi, la banque a décidé la semaine dernière de racheter de manière anticipée les Exchange Traded Notes VelocityShares XIV après un repli du cours de 80%. Le produit anti-volatilité, dont l'échéance était prévue pour le 4 décembre 2030, aurait conduit à des pertes importantes pour beaucoup d'investisseurs. Il est possible que certains clients déposent plainte. La FINMA a d'ailleurs contacté la banque à ce sujet, a confirmé un porte-parole de l'autorité de surveillance la semaine dernière.

Une plainte concernant une affaire similaire a été dévoilée. L'hebdomadaire "SonntagsZeitung" souligne que plusieurs cabinets d'avocats à New-York ont déposé une plainte collective au nom de certains actionnaires américains de la banque. Le déclencheur est un amortissement d'environ un milliard de dollars pour 2015 et 2016 en raison de produits financiers illiquides, qui avaient perdu massivement de la valeur. D'après la plainte, les responsables de la banque ont mal informé le public des risques élevés de l'investissement. On ne sait pas encore si la plainte aboutira.

OBJECTIFS: Credit Suisse a adapté légèrement ses objectifs début novembre 2017 lors de sa journée des investisseurs. Ci-dessous, quelques objectifs actuels:


. objectifs pour le bénéfice avant impôts d'ici 2018:
- Swiss Universal Bank 2,3 mrd
- International Wealth Management 1,8 mrd CHF
- APAC WMC: bénéfice avant impôts 0,85 mrd CHF
- APAC Markets: Return on Regulatory Capital 10-15%
- IBCM: Return on Regulatory Capital 15-20%
- Global Markets GM: Return on Regulatory Capital 10-15%

. Strategic Resolution Unit (SRU):
- pour 2018 perte avant impôts de maximum 1,4 mrd USD
- pour 2019 de 0,5 mrd USD

. Base de coûts opérationnelle d'ensemble
- pour 2018 inférieure à 17 mrd CHF,
- pour 2019 et 2020 entre 16,5 mrd et 17 mrd CHF

. Rendement des actifs (RoTE):
- 10-11% pour 2019 et 11-12% pour 2020

. ratio de fonds propres:
- ratio de fonds propres durs (CET1, look-through) pour 2018 à 2020 ">12,5%"
- CET 1/Tier 1 Leverage Ratio ">3,5%" et ">5,0%"


POUR MÉMOIRE: Credit Suisse a enregistré des correctifs de valeurs d'environ 2,3 mrd CHF pour le quatrième trimestre 2017 en raison de la réforme fiscale américaine. D'autres banques ont également effectué de tels ajustements, chez UBS, ils se sont portés à 2,9 mrd CHF. Pour Credit Suisse, il s'agit d'un effet unique, qui n'aura qu'une influence minimale sur la position de capital réglementaire (T3: 13,2%), selon la banque.

Elle a confirmé les objectifs pour le ratio de fonds propres durs (voir "OBJECTIFS") ainsi que la politique de dividendes aux actionnaires. A partir de 2019, le reversement aux actionnaires sera relevé, 50% du bénéfice net sera reversé, principalement sous forme de rachat d'actions et de dividendes exceptionnels.

Mi-janvier, Thomas Gottstein, directeur général (CEO) de Credit Suisse (Suisse), a annoncé des suppressions de postes dans son unité, environ 300. En tout, la restructuration du groupe provoquera la suppression d'environ 1000 emplois en Suisse. A l'automne 2017, environ deux tiers des 1600 suppressions de postes annoncées à l'échelle mondiale avaient été réalisées, selon les révélations du directeur au bihebdomadaire économique "Finanz und Wirtschaft". Credit Suisse emploie 17'000 collaborateurs en Suisse, la division de M. Gottstein en compte 10'000.

COURS DE L'ACTION: Après un bon début d'année, à l'image du marché dans son ensemble, le titre Credit Suisse a dernièrement largement perdu du terrain. Juste la semaine dernière, il a reculé de 10% (UBS -9%, SMI -5,8%). Actuellement, l'action coûte 16,49 CHF (lundi midi), soit 5% de moins que lors de fin 2017 (UBS -2%, SMI -6%).

Homepage: www.credit-suisse.com

jl/an/uh/ol/jh

(AWP / 13.02.2018 14h30)
News les plus lues