Prévisions Novartis: revenus trimestriels attendus autour de 12,23 mrd USD

Zurich (awp) - Novartis prévoit de publier mardi 18 juillet des résultats sur son deuxième trimestre 2017. Quatorze analystes se sont livrés à l'exercice des pronostics:

T2 17E
en mio USD consensus AWP T2 16A

chiffre d'affaires:
- groupe 12'226 12'470
- Innovative Med. 8'143 8'387
- Sandoz 2'550 2'577
- Alcon 1'494 1'506
Ebit (de base) 3'146 3'332

(en USD)
BPA (de base) 1,19 1,23
FOCUS: les analystes s'accordent à estimer que Novartis aura à nouveau rencontré des difficultés sur la fin du deuxième semestre, mais tablent aussi sur une embellie à partir de la mi-parcours. Chiffre d'affaires et résultats d'exploitation trimestriels risquent ainsi de s'afficher quelque peu en dessous de leur niveau d'il y a un an.

Les observateurs guetteront par ailleurs toute indication sur l'avenir de la division ophtalmologique Alcon, pour laquelle la direction s'est engagée à prendre une décision d'ici la fin de l'année. Pour l'unité Sandoz, la pression tarifaire sur les génériques, mais également la vitesse de pénétration des biosimilaires nouvellement homologués sur le Vieux continent constitueront des questions de prédilection.

Sur le front des médicaments originaux, l'évolution des revenus du Cosentyx et de l'Entresto sera suivie de près, après des lancements balbutiants. Les premiers pas du Kisqali retiendront aussi l'attention.

OBJECTIFS: le directeur général (CEO) Joseph Jimenez a reconduit fin mai ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice. Le laboratoire anticipe une évolution latérale de ses revenus, hors impact de la concurrence des génériques du Glivec et moyennant un rétablissement en seconde moitié d'année.

L'Ebit de base risque aussi de faire du surplace, voire de reculer marginalement. Les effets de changes anticipés risquent de grever le chiffre d'affaires de 2 points de pourcentage et l'Ebit de base de 3 points. Le handicap lié à la concurrence des génériques, précédemment chiffré à 2,5 mrd USD, avait disparu des perspectives.

Sur le plan opérationnel, la direction a confirmé son intention exprimée en 2016 d'économiser environ 1 mrd USD à l'horizon 2020.

POUR MÉMOIRE: le mastodonte pharmaceutique rhénan s'est fait remarquer avec un certain nombre de succès d'étape en termes de développement de produit entre avril et fin juin. La thérapie cellulaire expérimentale CTL019 (tisagenlecleucel) a obtenu en mars un statut de percée thérapeutique aux Etats-Unis, avant de recevoir récemment une recommandation d'homologation du comité consultatif de l'Agence sanitaire américaine (FDA).

Le Zykadia (ceritinib) a obtenu fin mai une homologation aux Etats-Unis, dans l'indication en première ligne du cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) positif à la kinase du lymphome anaplasique (ALK+). Le Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP) a fait de même en juin.

La FDA a accordé en juin une autorisation de mise sur le marché de la combinaison Tafinlar/Mekinist, dans l'indication contre le cancer du poumon non à petites cellules métastasé présentant une mutation BRAF V600.

La filiale Sandoz s'est aussi illustrée avec l'homologation de deux biosimilaires en Europe: le Rixathon (rituximab) destiné à concurrencer le MabThera de Roche et l'Erelzi (étanercept), copie de l'Enbrel de Pfizer. La division a aussi remporté une victoire juridique aux Etats-Unis contre Amgen. La Cour Suprême a brisé une précédente décision en faveur du concurrent américain, empêchant temporairement Sandoz de commercialiser son biosimilaire du Neupogen, Zarxio.

COURS DE L'ACTION: la nominative Novartis s'est enrobée de 7,5% depuis le début de l'année, pour atteindre fin juin un plus haut annuel de 84,35 CHF. Malgré un feu d'artifice sur la fin du trimestre, alimenté par de nombreuses données d'études, le titre reste en deçà de son indice de référence. Le SMI a progressé depuis janvier de près de 10%.

Homepage: www.novartis.com

hr/ab/jh/fr

(AWP / 17.07.2017 14h30)
News les plus lues