Prévisions Richemont: ventes trimestrielles attendues entre 2855 et 3054 mio EUR

Zurich (awp) - Le groupe Richemont dévoilera jeudi 12 janvier ses chiffres de ventes pour le 3e trimestre de son exercice décalé 2016/17 (clos fin décembre). Neuf analystes se sont prêtés au jeu des pronostics.

T3 2016/17E
(en mio EUR) cons AWP T3 15/16A

ventes du groupe 2'959 2'927
- joaillerie 1'647 1'603
- horlogerie 780 826
FOCUS: analystes et intervenants attendent non sans fébrilité les chiffres de ventes de Richemont pour le trimestre qui comprend la période de Noël. Ces derniers devraient fournir des indications si la chute de la demande pour les montres suisses, à laquelle on assiste depuis près de deux ans, s'achemine vers sa fin, voire si l'on peut anticiper pour l'année en cours une inversion de tendance au niveau des exportations.

La plupart des analystes table sur une hausse du chiffre d'affaires du groupe entre octobre et décembre, portée notamment par les marques joaillères Cartier et Van Cleef & Arpels. Du côté de l'horlogerie, les ventes risquent d'avoir une nouvelle fois fondu.

OBJECTIFS: début novembre, le président du conseil d'administration Johann Ruper avait laissé entendre, lors de la conférence d'analystes pour le 1er semestre 2016/17, que les activités en Chine continentale, à Hong Kong et à Macao avaient connu une évolution favorable en octobre. Ces débouchés cruciaux pour l'industrie horlogère avaient affiché au cours des mois précédents de nets reculs, et la déclaration avait été interprétée par le marché comme une possible inversion de tendance.

POUR MÉMOIRE: Au 1er semestre 2016/17 (clos fin septembre) le chiffre d'affaires de Richemont a fondu de 13% à 5,09 mrd EUR. Exprimé en monnaies locales, le recul est de 12%. Dans la région Asie-Pacifique, où le groupe réalise 35% de ses ventes, celles-ci ont diminué de 8% à taux de change constant (tcc), et dans la région Amériques de 5%. A titre de comparaison, le recul en Europe (31% des revenus du groupe) a été de 17%.

Selon la dernière statistique publiée par la Fédération horlogère (FH) peu avant noël, les exportations de montres suisses se sont contractées en novembre de 5,6% sur un an (-8,7% en termes réels), à 1,86 mrd CHF. Sur onze mois, le recul nominal est de 10% à 17,7 mrd CHF.

Alors que la situation s'est quelque peu stabilisée à Hong Kong et en Chine, les ventes aux USA et dans la plupart des marchés européens ont continué de chuter, à l'exception notable du Royaume-Uni, où les ventes ont profité de la dévaluation de la livre britannique qui a suivi le vote en faveur du Brexit.

Mi-novembre, le syndicat Unia avait annoncé la suppression de 210 postes supplémentaires chez Richemont, essentiellement dans les marques Piaget et Vacheron Constantin. Début 2016 le groupe genevois avait déjà indiqué son intention de biffer 350 postes, avant tout chez Cartier. Mi-mai, Unia avait indiqué qu'il y avait eu moins de 100 licenciements.

Des changements ont également été annoncés à la tête du groupe. Fin mars 2017, le directeur général (CEO) Richard Lepeu prendra sa retraite. La direction opérationnelle sera reprise par Johann Rupert comme titulaire. Le directeur financier (CFO) Gary Saage a également annoncé son départ pour fin juillet, et sera remplacé par son adjoint Burkhart Grund.

COURS DE L'ACTION: l'action Richemont a bouclé l'année 2016 sur un recul de 6,4%, semblable à celui accusé par l'indice phare SMI. Elle a en revanche commencé l'année sur les chapeaux de roue, engrangeant 5% en quelques jours, sur fond d'espoir de voir la demande s'étoffer.

site web: www.richemont.com

jl/dm/mk/buc/rp

(AWP / 11.01.2017 14h30)

News les plus lues