Prévisions Sika: recettes trimestrielles attendues autour de 1537 mio CHF

Zurich (awp) - Le chimiste de la construction Sika publie mardi son chiffre d'affaires au premier trimestre 2018. Sept analystes ont contribué au consensus AWP:

T1 2018E
(en mio CHF) consensus AWP T1 2017A

chiffre d'affaires 1'537 1'389

par régions:
-Emea 705,3 631,1
-Amérique du Nord 242,6 222,2
-Amérique latine 148,1 144,4
-Asie/Pacifique 264,4 253,6
-autres régions 170,0 137,7
FOCUS: Les ventes de Sika devraient avoir nettement accéléré en début d'année, portées par des effets d'acquisitions et de change. La croissance organique devrait quant à elle être plus modeste.

Les mauvaises conditions météo ont cependant entravé l'activité de construction ces derniers mois. Le premier trimestre est habituellement le plus faible, en raison de facteurs saisonniers. Le groupe ne dévoile pas sa rentabilité au premier trimestre.

L'assemblée générale se déroulera le même jour et il est fort probable que le conseil d'administration réduise les droits de vote de la famille Burkard, comme lors de la précédente assemblée générale.

Concernant la prise de contrôle par le français Saint-Gobain, gelée depuis plusieurs année en raison de désaccords entre les héritiers du fondateurs et la direction du groupe, seul le tribunal cantonal de Zoug pourrait créer la surprise en annonçant une décision. Les spécialistes s'attendent cependant à ce que le groupe hexagonal rachète quoi qu'il arrive la participation de 17% que détient la famille Burkard dans Sika.

OBJECTIFS: Sika table en 2018 sur une croissance des ventes supérieure à 10% et une hausse supérieure à la moyenne du résultat d'exploitation. Les objectifs de la "stratégie 2020" prévoient une marge Ebit de 14-16% et un flux disponible de trésorerie de plus de 10% comparé aux recettes.

POUR MÉMOIRE: le groupe a dévoilé en 2017 des résultats annuels qualifiés de record, avec un Ebit de 896,3 millions de francs et un bénéfice net de 649,0 millions.

Un bras de fer oppose depuis décembre 2014 la direction et le conseil d'administration du groupe zougois à la famille Burkard - héritière du fondateur de l'entreprise. Saint-Gobain a proposé 2,75 mrd CHF à cinq de ses membres pour reprendre leurs parts, qui se montent à 16,1% du capital mais représentent 52,4% des droits de vote.

Le dernier épisode juridique de cette saga remonte à octobre 2016. Le tribunal cantonal de Zoug avait rejeté la plainte déposée par Schenker Winkler Holding (SWH), qui représente les intérêts des héritiers, contre les décisions prises à l'assemblée générale d'avril 2015. Le conseil d'administration avait décidé de limiter les droits de vote de SWH à 5% sur certains points à l'ordre du jour, notamment concernant la cession de leurs parts à Saint-Gobain.

COURS DE L'ACTION: le titre Sika a lâché environ 5% depuis le début de l'année, sous la pression d'une décision de justice imminente. L'action a cependant doublé sa valeur depuis l'annonce de la prise de contrôle par Saint-Gobain en décembre 2014.

www.sika.com

ab/ra/dm/al/lk

(AWP / 16.04.2018 14h00)
News les plus lues