Quatre musées de Crimée portent plainte contre un musée néerlandais qui a conservé leur or

Moscou - Quatre musées de Crimée ont annoncé mercredi avoir déposé une plainte collective auprès d'un tribunal néerlandais contre la décision d'un musée d'Amsterdam de ne pas restituer des trésors archéologiques qu'ils lui avaient prêtés pour une exposition.

Le 19 novembre, quatre musées de Crimée ont porté plainte auprès d'un tribunal d'Amsterdam, réclamant que le musée Allard Pierson restitue leur collection, a déclaré à l'AFP le directeur d'un des musées, Andreï Malguine.

Le musée néerlandais Allard Pierson a pris la décision le 21 août, à quelques jours de la fin de l'exposition, de ne pas restituer la riche collection d'objets en or à l'ancienne péninsule ukrainienne, annexée en mars par Moscou et toujours revendiquée par Kiev.

L'établissement avait jugé que la restitution des objets à l'un des deux Etats pouvait aboutir à des revendications d'une des deux parties et représenter un risque pour le musée, dont l'exposition avait commencé plus d'un mois avant le traité historique rattachant la Crimée à la Russie.

A présent, la question n'est pas de savoir qui aura la collection des antiquités : la Russie ou l'Ukraine. La question est de savoir si les trésors archéologiques reviendront dans leur lieu d'origine : la Crimée, ont indiqué les quatre musées dans un communiqué.

Les musées de Crimée sont les propriétaires légaux des objets exposés qui sont devenus des otages de la situation politique, ont-ils souligné.

Le musée Allard Pierson, cité dans les médias néerlandais, a confirmé avoir reçu une plainte, mais soutient que celle-ci n'a pas encore été déposée devant un tribunal. Elle doit encore être formellement déposée devant le tribunal, a déclaré une porte-parole, citée par l'agence de presse ANP.

Contacté par l'AFP, le tribunal d'Amsterdam a indiqué ne pas avoir reçu de plainte à ce sujet.

Les Pays-Bas, comme les autres alliés occidentaux des Etats-Unis, ne reconnaissent pas le rattachement de la Crimée à la Russie alors que les relations diplomatiques entre Moscou et l'Occident sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide en raison du conflit en Ukraine opposant l'armée régulière aux séparatistes prorusses.

(©AFP / 26 novembre 2014 22h33)