Résumé de la journée du 14 septembre 2018

L'ouragan Florence déferle sur la côte est américaine

La côte atlantique américaine se préparait vendredi à subir de plein fouet l'impact de l'ouragan Florence qui, avec des pluies diluviennes poussées par des vents violents, menace de provoquer des inondations catastrophiques.

L'ouragan reste dangereux même s'il a été rétrogradé en catégorie 1, sur l'échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, a averti le Centre national des ouragans (NHC). Avec des vents calculés à 150 km/h, à des niveaux très proches de la deuxième catégorie, l'oeil du cyclone se trouvait à 95 km de Wilmington, en Caroline du Nord, à 23H00 locales (03H00 GMT vendredi) selon l'institut.

Lire l'article



Quand la météo ruine un des hommes les plus riches de Norvège

Oslo - Il avait bâti sa fortune sur des paris vertigineux, des averses ont tout emporté: Einar Aas, un des hommes les plus riches de Norvège, est au bord de la ruine après un coup de dés malavisé.

Celui qui fuit les médias comme la peste faisait les gros titres de la presse vendredi, d'autant que ses mésaventures coïncident avec le dixième anniversaire de la chute de Lehman Brothers.

Dans un communiqué, le courtier en électricité de 47 ans a révélé la veille qu'il risquait la "faillite personnelle".

Lire l'article



USA: série d'explosions au gaz dans des dizaines de maisons près de Boston

New York - Dix personnes ont été blessées jeudi et les autorités ont demandé aux habitants de trois localités au nord de Boston, aux Etats-Unis, d'évacuer après des explosions en série qui seraient liées à une fuite de gaz, a annoncé la police de l'Etat du Massachusetts.

Les secours ont pour l'instant recensé 70 "incendies/explosions/enquêtes sur une odeur de gaz" à Lawrence, Andover et North Andover, a indiqué la police, précisant que des explosions avaient été enregistrées à une quarantaine d'adresses.

Au moins dix personnes ont été blessées, dont deux grièvement, a de son côté indiqué le Lawrence General Hospital.

Lire l'article



Brexit: la Banque d'Angleterre évoque un possible krach immobilier (presse)

Londres - Le gouverneur de la Banque d'Angleterre a prévenu le gouvernement britannique que les prix de l'immobilier pourraient chuter de 25 à 35%, dans le scénario le plus pessimiste envisagé en cas de Brexit sans accord, rapportait vendredi la presse.

Jeudi en fin de journée, Mark Carney a présenté au Conseil des ministres plusieurs cas de ce qu'il pourrait advenir à l'économie britannique, notamment en cas d'un Brexit sans accord entre Londres et Bruxelles.

En vertu du scénario le plus noir, les prix de l'immobilier chuteraient de 25 à 35% en trois ans, le taux de chômage passerait de 4% aujourd'hui à plus de 10% et le transport aérien et ferroviaire entre le Royaume-Uni et l'UE serait bloqué.

Lire l'article



CFF - Interruption: Nyon

14.09.2018 00:00 - 23:59

La gare de Nyon n'est ouverte au trafic ferroviaire que de façon restreinte.

Lire l'article



(Romandie.com / 14.09.2018 18h15)
News les plus lues