Résumé des principales informations économiques du jeudi 12 juillet 2018

Zurich (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats/awp:

CONJONCTURE: Le rebond économique observé jusqu'ici en Suisse devrait se poursuivre cette année, mais fléchir quelque peu en 2019, ont indiqué les économistes d'UBS. La solide demande internationale devrait soutenir les exportateurs, la consommation restant par contre toujours à la traîne. Le produit intérieur brut (PIB) helvétique devrait s'établir cette année en hausse de 2,4%, a précisé UBS, confirmant de précédentes estimations. Pour 2019, les spécialistes de la banque aux trois clés tablent sur une croissance de seulement 1,9%, "en raison d'un affaiblissement du soutien de l'économie mondiale".

TRANSPORT AÉRIEN: La compagnie à bas coûts Easyjet desservira depuis Bâle à partir de fin octobre et jusqu'en mars l'aéroport Santa Cruz de La Palma, l'île des Canaries située le plus à l'ouest de l'archipel. La desserte sera assurée deux fois par semaine, les mardis et samedis, indique le numéro deux du transport aérien en Suisse. Les réservations sont ouvertes dès ce jeudi sur le site de la compagnie à un prix d'appel de 32 francs par personne et par segment, hors frais de bagages. La Palma est la 66e destination desservie depuis l'EuroAirport par Easyjet, et la cinquième vers les Canaries, après Gran Canaria, Fuerteventura, Lanzarote et Tenerife.

COMMERCE EN GROS: DKSH est parvenu à augmenter ses ventes au premier semestre, notamment dans la division des biens de consommation, une première depuis trois ans. Le spécialiste zurichois des services de marketing et de distribution compte intensifier son soutien aux marques asiatiques dans le cadre de l'expansion du marché sur ce continent. Le facilitateur de distribution a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 5,67 milliards de francs, en hausse de 7,4% sur un an (+4,3% à taux de change constant), porté par toutes ses unités. Il a pu dégager un bénéfice net de 97,5 millions, en progression de 4,5% (+0,4% à taux de change constant).

SERVICES FINANCIERS: Partners Group a vu sa masse sous gestion s'accroître de 8% depuis le début de l'année à 67,1 milliards d'euros (78,1 milliards de francs). La performance semestrielle est quelque peu ternie par la baisse de plus de 10% de la demande clientèle par rapport aux six premiers mois de 2017, ramenée à 6,2 milliards. La direction confirme cependant ses objectifs annuels et anticipe une reprise de la demande dans la deuxième moitié de l'année et au-delà, ainsi qu'un renforcement des effectifs.

CONJONCTURE: Les perspectives d'exportation des petites et moyennes entreprises (PME) suisses restent au beau fixe, révèle le dernier sondage réalisé par Switzerland Global Enterprise (S-GE). Rien n'assombrit leurs attentes de croissance à court terme, pas plus les conflits commerciaux que le Brexit. Près de 60% des PME interrogées tablent sur une nouvelle augmentation de leurs exportations au troisième trimestre de 2018. Ce chiffre est confirmé par le baromètre des exportations de Credit Suisse. A 1,78 point, il est légèrement inférieur au niveau record des derniers mois, mais toujours bien au-dessus du seuil de croissance. La banque aux deux voiles continue à prévoir une hausse des exportations de 4% en 2018.

POLITIQUE: La conseillère nationale UDC des Grisons, Magdalena Martullo-Blocher, appelle jeudi la Suisse à agiter la menace de sanctions face à l'Union européenne (UE). Selon elle, le pays doit se montrer plus fort. "Nous organisons et finançons le transport nord-sud pour l'Europe", remarque Mme Martullo-Blocher dans un entretien diffusé jeudi par la Neue Zürcher Zeitung. Elle propose donc de ne plus "subventionner" le trafic de transit. "Les transports à travers la Suisse coûteraient beaucoup plus cher à l'UE", estime-t-elle.

CONJONCTURE: La Commission européenne a abaissé jeudi ses prévisions de croissance pour la zone euro en 2018, en raison des tensions commerciales avec les Etats-Unis. Elle table désormais sur une progression du produit intérieur brut (PIB) de 2,1%, contre 2,3% jusqu'alors. En revanche pour 2019, la Commission européenne a maintenu sa prévision à 2,0%, soit exactement le même chiffre qu'en mai dernier. "Nous prévoyons une expansion continue en 2018 et 2019, bien qu'une nouvelle escalade des mesures protectionnistes constitue un risque clair à la baisse", a commenté le Commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, cité dans un communiqué.

BREXIT: La Première ministre britannique Theresa May a publié le plan du gouvernement pour le Brexit. Ce "livre blanc" prévoit une "zone de libre-échange des biens" avec l'Union Européenne qui suscite la colère des plus farouches partisans de la rupture avec Bruxelles. La stratégie de sortie de l'UE annoncée en fin de semaine dernière par Theresa May à l'issue d'un séminaire gouvernemental, a provoqué lundi les démissions du ministre chargé du Brexit, David Davis, et du secrétaire au Foreign Office, Boris Johnson. Des critiques sont également venues de parlementaires du Parti conservateur s'estimant trahis par la volonté de la Première ministre de maintenir des relations commerciales aussi étroites que possible avec l'Union.

CONJONCTURE: Les prix ont enregistré une modeste progression aux Etats-Unis en juin faisant néanmoins grimper l'inflation annuelle à 2,9% sur un an, à son plus haut niveau depuis février 2012, selon l'indice des prix à la consommation (CPI), publié par le département du Travail. L'indice CPI a avancé de 0,1% en juin, en données corrigées des variations saisonnières, par rapport à mai alors que les analystes s'attendaient à une progression de 0,2%.

awp

(AWP / 12.07.2018 17h15)
News les plus lues