Résumé des principales informations économiques du jeudi 14 juin 2018

Zurich (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats/awp:

BANQUES: Tancé par l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers, le conseil d'administration de Raiffeisen compte douze personnes ayant exercé un mandat entre 2012 et 2015. La FINMA a estimé que l'organe de surveillance a failli à sa tâche, en particulier celle de contrôler l'activité déployée alors par le directeur général du 3e groupe bancaire helvétique, Pierin Vincenz.

SOCIÉTÉS ANONYMES: Le National s'est repenché sur la question des rémunérations abusives. Malgré l'initiative populaire de Thomas Minder, les bonus ne sont pas près d'être plafonnés. L'initiative avait été acceptée en 2013 par 67,9% des Suisses. La réforme du droit de la société anonyme qui doit prendre le relais de l'ordonnance d'application actuelle sera moins stricte.

LA POSTE: CarPostal est soupçonné d'avoir soutenu le trafic local des voyageurs au Tessin par des subventions croisées illégales. Cette distorsion de la concurrence pourrait avoir permis à l'entreprise d'éliminer des concurrents. Des questions pèsent aussi sur CarPostal France. Selon le rapport d'enquête sur l'affaire CarPostal, près de 2,3 millions de francs ont été versés entre 2007 et 2015 depuis le trafic régional tessinois subventionné vers le trafic local, à savoir la desserte capillaire des localités, exclu des prestations fédérales.

GOUVERNANCE: Rudolf Rechtsteiner a été nommé à la présidence de la Fondation Ethos lors de l'assemblée générale à Fribourg. Beth Krasna devient pour sa part présidente d'Ethos Services. M. Rechtsteiner et Mme Krasna ont été élus à l'unanimité. "Dorénavant, ce sont deux personnes distinctes qui assurent la présidence de la Fondation Ethos et d'Ethos Services", souligne le communiqué. La première est responsable de l'orientation stratégique, alors que la seconde propose une gamme de produits en matière d'investissement socialement responsables.

MOUVEMENTS SOCIAUX: Moins de salariés ont fait la grève en 2017 qu'une année auparavant en Suisse. Leurs actions ont toutefois clairement duré plus longtemps. Onze cas de grève ont été recensés en 2017, impliquant 455 personnes, selon des données de l'Office fédéral de la statistique (OFS). En 2016, l'institution avait dénombré huit grèves impliquant 2181 salariés.

BANQUE CENTRALE: La Banque centrale européenne arrêtera à la fin de l'année son vaste programme de rachats d'actifs, pour peu que les prochains mois "confirment" la progression de l'inflation en zone euro. Guettée depuis des mois, cette sortie progressive du "QE", c'est-à-dire du rachat massif par la BCE de dettes publiques et privées, passera par une décrue de son rythme entre octobre et décembre, à 15 milliards d'euros mensuels contre 30 milliards actuellement.

CONJONCTURE: La Banque centrale européenne a abaissé sa prévision de croissance pour 2018 en zone euro, à 2,1% contre 2,4% auparavant, mais s'attend désormais à une inflation à 1,7% cette année et l'an prochain, contre 1,4% auparavant. Réunie à Riga, en Lettonie, l'institution monétaire intègre ainsi le coup de froid enregistré au premier trimestre sur la conjoncture, ainsi que les "incertitudes croissantes" nées des tensions commerciales entre Washington et ses principaux partenaires.

CONJONCTURE: Ralentissement de la production industrielle, net essoufflement des investissements et de la consommation... et menaces d'une guerre commerciale: l'économie chinoise s'est fragilisée en mai. Alors qu'un durcissement du crédit se dessine, la banque centrale du géant asiatique fait preuve de prudence. La demande intérieure chinoise, que Pékin entend muscler pour rééquilibrer son modèle de croissance, a enregistré le mois dernier une baisse de régime inattendue et jugée alarmante.

AÉRONAUTIQUE: Le groupe industriel britannique Rolls-Royce va supprimer 4600 emplois d'ici à 2020, principalement au Royaume-Uni. La nouvelle restructuration, qui vise notamment à réduire la complexité administrative de l'entreprise qui produit notamment des moteurs pour les avions, doit lui permettre d'économiser à terme 400 millions de livres par an. En difficulté depuis quelques années, Rolls-Royce avait essuyé une perte nette record en 2016 avant de rebondir l'an passé.

awp

(AWP / 14.06.2018 17h04)
News les plus lues