Résumé des principales informations économiques du mercredi 11 juillet 2018

Zurich (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats/awp:

CYBERSÉCURITÉ: Le spécialiste de la sécurité numérique Kudelski s'attend à une perte opérationnelle et nette au premier semestre. Même s'il affirme maintenir le cap au niveau des objectifs annuels, le groupe valdo-arizonien, qui met en avant une forte saisonnalité et des coûts de restructurations importants, voit son action lourdement sanctionnée à la Bourse de Zurich. Au cours des six premiers mois de l'année, Kudelski a mis en place les mesures dévoilées lors de la présentation des résultats 2017. Le programme de restructuration lié à la transformation du groupe se déroule "conformément au plan, avec des coûts associés importants", indique l'entreprise.

FUSIONS-ACQUISITIONS: Les petites et moyennes entreprises suisses (PME) sont demeurées attrayantes pour les investisseurs internationaux, à en croire une étude du cabinet de conseil Deloitte. Si de nombreuses sociétés helvétiques sont passées en mains étrangères, elles ont été plus réticentes à effectuer des fusions et acquisitions dans leur pays d'origine et au-delà des frontières. Les achats de PME suisses par des investisseurs étrangers ont bondi de près de 38% sur un an au premier semestre, avec 40 acquisitions pendant la période sous revue contre seulement 29 à la même période en 2017.

MATIÈRES PREMIÈRES: Le géant zougois des matières premières Glencore indique avoir constitué un comité spécial pour répondre à une récente injonction de la justice américaine. Le Département de la justice (DoJ) exige depuis le 3 juillet des garanties de la conformité des pratiques du groupe aux lois contre la corruption et le blanchiment d'argent, concernant ses activités au Nigeria, en République démocratique du Congo (RDC) et au Venezuela depuis 2007. Le comité sera supervisé par le président de Glencore en personne, Tony Hayward, et comprendra en outre deux administrateurs indépendants.

ENERGIE: Le groupe énergétique BKW veut réorganiser ses activités dans le domaine de l'électricité, après avoir mis sur pied une structure dédiée aux services, a affirmé la directrice générale Suzanne Thoma. La future demande émanant des véhicules électriques pourrait ainsi porter la demande, sans pour autant révolutionner le secteur. "Nous voulons d'abord regarder si nous pouvons travailler avec moins de fonds propres. Et ensuite nous devons plus profiter de la volatilité des prix de l'électricité", a dit Mme Thoma dans un entretien à paraître jeudi dans le journal Handelszeitung.

AÉRONAUTIQUE: Le groupe d'aéronautique et de défense Ruag a procédé à un changement de nom pour sa filiale allemande. Cette dernière, jusqu'à présent nommée Hoch Technologie Systeme (HTS), s'appelle désormais Ruag Space Germany, a précisé la société détenue par la Confédération. "Les activités aérospatiales sont un pilier stratégique pour Ruag et nous entendons (...) poursuivre notre croissance dans ce domaine, en Suisse comme à l'international", a affirmé le directeur général du groupe bernois Urs Breitmeier.

ASSURANCES: Les dommages occasionnés par les catastrophes naturelles au niveau mondial ont nettement reculé au premier semestre, atteignant un plus bas depuis 2005, a indiqué le réassureur allemand Munich Re. Ce dernier a cependant averti que la saison des ouragans en seconde partie d'année pourrait provoquer une envolée des coûts. Au total, les dégâts se sont chiffrés à 33 milliards de dollars (32,8 milliards de francs) sur les six premiers mois de l'année, un montant divisé par près de deux comparé au premier semestre 2017, a précisé le groupe. Le montant des dommages assurés a également fortement reculé de 33% à 17 milliards.

PHARMA: Pfizer a annoncé qu'il se réorganisait en trois divisions, dont l'une intégrera un nouveau segment dédié aux activités hospitalières. Une division réunira les biosimilaires avec les activités hospitalières, une autre les médicaments de marques et les génériques, tandis que la troisième regroupera la santé grand public, précise le premier groupe pharmaceutique américain.

BIENS DE CONSOMMATION: Le groupe de luxe britannique Burberry a annoncé des ventes conformes aux attentes pour le premier trimestre de son exercice décalé et maintenu ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, une déception pour les investisseurs qui espéraient mieux.

INTERNET ET LOGICIELS: Le régulateur britannique de la protection des données (ICO) a annoncé son intention d'infliger une amende de 500'000 livres (657'835 francs) à Facebook à la suite de l'affaire Cambridge Analytica et de l'utilisation à leur insu de données de millions d'utilisateurs. L'ICO avait ouvert une enquête dans la foulée de cette affaire qui concerne quelque 87 millions d'utilisateurs du géant américain des réseaux sociaux, afin de faire la lumière sur d'éventuelles interférences avec le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE de juin 2016.

MÉDIAS: Le géant américain 21st Century Fox, propriété de la famille Murdoch, a annoncé qu'il élevait son offre d'achat sur le groupe de télévision britannique Sky, valorisé désormais à 24,5 milliards de livres soit davantage qu'une offre concurrente de Comcast. Le groupe américain de médias, déjà premier actionnaire de Sky, a expliqué qu'il augmentait sa proposition: il la fait passer de 10,75 livres par action Sky à 14 livres par titre, afin d'acheter les 61% du capital qu'il ne possède pas encore. Le 25 avril, un autre géant américain, Comcast, a mis sur la table 22 milliards de livres pour ravir Sky à Fox.

awp

(AWP / 11.07.2018 17h15)
News les plus lues