Résumé des principales informations économiques du mercredi 12 décembre 2018

Zurich (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats/awp:

BANQUES: Credit Suisse veut choyer ses actionnaires et prévoit de racheter ses propres actions pour un montant jusqu'à 3 milliards de francs sur les années 2019 et 2020. La banque souhaite également augmenter le dividende dès l'année prochaine, a-t-elle indiqué lors de sa journée des investisseurs. Le conseil d'administration a donné son aval au lancement de deux programmes de rachat d'actions. Dans le détail, la banque devrait racheter pour un montant de 1 jusqu'à 1,5 milliard de francs de ses propres titres en 2019, selon les conditions du marché. Un programme similaire est prévu pour 2020.

ACQUISITION: Le groupe d'ingénierie ABB a confirmé être en pourparlers avec le conglomérat japonais Hitachi pour "redéfinir" le partenariat existant entre les deux sociétés dans les réseaux électriques. L'agence Nikkei avait précédemment indiqué que Hitachi serait prêt à acquérir la division pour 800 milliards de yens (environ 7 milliards de francs). Le géant zurichois a précisé dans un bref communiqué qu'"il n'y a pas de certitude qu'une transaction ait lieu".

INTERNET ET LOGICIELS: Temenos a acquis la société Avoka, basée dans le Colorado, pour un montant de 245 millions de dollars. Ce rachat doit permettre à la société genevoise, leader mondial des logiciels bancaires, de renforcer son offre de produits numériques dits "front office " (service clientèle) et de développer sa présence encore timide sur le marché américain. "Nous sommes relativement de nouveaux entrants aux Etats-Unis. Ce rachat a donc une dimension stratégique, d'autant qu'Avoka enregistre une forte croissance", a commenté mercredi pour AWP Max Chuard, directeur financier de Temenos. L'opération doit être finalisée début 2019, et Avoka devrait contribuer au chiffre d'affaires de Temenos à hauteur de 50 millions de dollars l'an prochain, soit une hausse de 30% par rapport aux ventes 2018 de la société dont le siège est à Denver.

ELECTRICITÉ: Malgré la bonne tenue des affaires à l'étranger, Axpo a vu son bénéfice net chuter sur l'exercice décalé 2017/18. Conséquence d'un gain unique de 139 millions de francs lié à la vente de Swissgrid sur la période précédente, le numéro deux helvétique de l'énergie a dégagé un résultat net de 131 millions, contre 310 millions un an auparavant. L'évolution s'est révélée nettement plus favorable au niveau opérationnel, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) bondissant de 29% au regard de l'exercice précédent à 348 millions de francs, écrit mercredi le groupe sis à Baden. Axpo attribue la bonne tenue de la performance aux progrès réalisés dans la gestion de ses affaires et des charges, les économies annuelles se montant à plus de 200 millions.

POLITIQUE MONÉTAIRE: La Banque centrale européenne (BCE) arrêtera comme prévu son programme de rachat d'actifs ce mois-ci mais les incertitudes accrues et la persistance d'une inflation faible pourraient l'obliger à décaler à 2020 le relèvement de ses taux d'intérêt, estime l'agence de notation Fitch Ratings. La décélération de la croissance du commerce mondial aura pour effet de ralentir la croissance de la zone euro, rendant encore plus difficile l'atteinte de l'objectif d'inflation d'environ 2% de la BCE, écrivent les économistes de Fitch dans un communiqué.

TÉLÉCOMS: Samsung Electronics va fermer une de ses usines de fabrication de téléphones mobiles en Chine en raison de l'effondrement de ses ventes dans le pays, sous le coup de l'intensification de la concurrence des constructeurs locaux à bas coûts comme Huawei. La part du groupe sud-coréen sur le premier marché au monde en termes d'utilisateurs de smartphones est tombée cette année à 1% au premier trimestre, selon le cabinet d'études Counterpoint, alors que Samsung détenait encore environ 15% du marché mi-2013.

BOISSONS: Le fonds activiste américain Elliott a annoncé détenir plus de 2,5% des parts de la société française de spiritueux Pernod Ricard, dont il a critiqué la "gouvernance d'entreprise inadaptée", mercredi dans un communiqué. Le fonds d'investissement américain Elliott Management Corporation, est l'un des fonds activistes les plus puissants au monde, engageant souvent des bras de fer avec la direction des groupes dans lesquels il entre au capital.

CONJONCTURE: Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont stagné en novembre, sur un mois, tandis que sur un an, l'inflation a un peu décéléré, s'inscrivant au plus bas depuis neuf mois, selon l'indice des prix à la consommation (CPI) publié mercredi par le département du Travail. L'indice CPI est resté stable sur le mois en données corrigées des variations saisonnières, comme s'y attendaient les analystes, et il a progressé de 2,2% sur un an contre 2,5% le mois d'avant.

INDUSTRIE: La production industrielle dans la zone euro a augmenté de 0,2% en octobre par rapport à septembre, où elle avait diminué de 0,6% (chiffre révisé), a annoncé l'Office européen des statistiques Eurostat. Le résultat d'octobre est légèrement moins bon que celui attendu par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset qui tablaient sur une hausse de 0,3%.

awp

(AWP / 12.12.2018 17h15)