Résumé des principales informations économiques du mercredi 13 juin 2018

Zurich (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats/awp:

JUSTICE: Deux anciens employés de la marque horlogère Tissot et un troisième d'une autre maison du groupe Swatch auraient reçu plus de 10 millions de francs de pots-de-vin entre 2008 et 2013 pour favoriser des fournisseurs de Hong Kong, a indiqué à AWP le parquet régional de La Chaux-de-Fonds, confirmant une information de la RTS. La procédure instruite depuis février 2014 par le Parquet régional de La Chaux-de-Fonds vise un ancien responsable des commandes chez Tissot, un autre en charge de la qualité, ainsi qu'un troisième prévenu, responsable qualité d'une autre marque horlogère, relate l'article.

LUXE: Les fournisseurs des marques horlogères profitent à des niveaux différents de l'embellie conjoncturelle. Après une réduction des effectifs ces dernières années, certaines entreprises embauchent de nouveau mais peinent à trouver des spécialistes. "Les exportations horlogères de 2018 devraient être meilleures qu'en 2017", a indiqué à AWP le président de la Fédération horlogère suisse Jean-Daniel Pasche. La faîtière tablait jusqu'ici sur une stagnation par rapport à 2017. Hong Kong et la Chine continentale devraient continuer à jouer le rôle de locomotive.

CONJONCTURE: Les experts en investissements de Credit Suisse se montrent optimistes pour les mois à venir, après un début d'année mitigé. La Banque nationale suisse (BNS) pourrait selon eux potentiellement relever ses taux quelques mois avant son homologue européenne. Au niveau mondial, "la croissance va continuer à être robuste. Le ralentissement que nous voyons est plutôt temporaire", a relevé Michael Strobaek, directeur des investissements (CIO) de Credit Suisse. Si le cycle économique actuel est bien avancé, le Danois ne veut pas s'arrêter en particulier sur la mi-2020 comme début d'une prochaine récession, date généralement admise.

CONJONCTURE: Le secteur secondaire a profité d'une solide croissance au premier trimestre, tant sur le plan de la production que sur celui des chiffres d'affaires. La production a progressé de 8,1% sur un an tandis que les chiffre d'affaires ont crû de 8,8%, indique l'Office fédéral de la statistique. Dans l'industrie, la production s'est accrue de 9,0% sur l'ensemble du 1er trimestre 2018 sur un an. Dans la construction, elle a augmenté de 2,9%, principalement grâce aux hausses dans le bâtiment (+6,9%) et le génie civil (+7,6%). Les travaux de construction spécialisés ont enregistré une hausse de 0,5%.

TÉLÉCOMS: Les récents efforts déployés par les opérateurs helvétiques de téléphonie mobile en matière de frais d'itinérance (roaming) n'empêchent pas les Suisses de payer au prix fort leurs coups de fil en vacances ou leur consommation de données à l'étranger, selon une étude du comparateur en ligne moneyland.ch. Le site souligne néanmoins que la faute incombe partiellement aux nombreux utilisateurs insouciants, qui ne se donnent pas la peine de comparer les alternatives aux standards tarifaires "exorbitants" pratiqués. Moneyland rappelle à cet égard que les consommateurs peuvent le plus souvent acquérir des paquets de minutes ou de données à des tarifs jusqu'à 90% moins chers que les standards en vigueur avant de partir en vacances.

BANQUES: Le groupe bancaire Credit Suisse a conclu un accord extrajudiciaire dans le cadre d'un différend avec son homologue américain déchu Lehman Brothers remontant à 2009. L'affaire concerne des transactions sur dérivés entre les deux parties. L'accord, qui reste sujet à l'approbation des autorités judiciaires, prévoit que le numéro deux bancaire helvétique perçoive 385 millions de dollars (380,2 millions de francs), sur les 1,2 milliard auxquels il prétendait initialement.

AFFAIRE VINCENZ: L'ancien responsable de Raiffeisen Pierin Vincenz a été libéré de sa détention préventive mardi. Après 106 jours sous les verrous, M. Vincenz est à nouveau libre, a annoncé le Ministère public zurichois, confirmant un article du quotidien alémanique Blick. Actuellement, il prendrait du repos dans un endroit tenu secret, selon le journal. Soupçonné de gestion déloyale lorsqu'il présidait la société de cartes de crédit Aduno, le banquier se trouvait en détention préventive depuis la fin février.

AUTOMOBILE: Le président de la principale organisation patronale britannique a prévenu que le Brexit menaçait d'extinction le secteur automobile, si le Royaume-Uni sortait de l'union douanière avec l'UE. "Si nous n'avons pas d'union douanière, il y a des secteurs industriels au Royaume-Uni qui seront menacés d'extinction", a assuré le président de la CBI, Paul Dreschler, sur la BBC.

AUTOMOBILES: Le constructeur de voitures électriques Tesla a annoncé supprimer 9% de ses effectifs, soit près de 4000 emplois, dans le cadre d'un vaste plan de restructuration destiné à dégager son premier profit depuis sa création en 2003. Cette réorganisation, "difficile mais nécessaire" selon les mots du PDG Elon Musk, ne va pas affecter la production du Model 3, le véhicule censé transformer l'entreprise en groupe automobile de masse et dont les retards de production ont contribué à faire chuter l'action Tesla en Bourse lors des cinq premiers mois de l'année.

HYDROCARBURES: La demande de pétrole augmentera régulièrement en 2019 en raison de la solidité de l'économie mondiale et d'importantes difficultés d'approvisionnement pourraient apparaître d'ici la fin de l'année prochaine si l'Opep ne peut pas pallier la moindre pénurie d'offre, estime l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Ce rapport sonne comme un avertissement adressé à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et à ses alliés dont les ministres se réunissent les 22 et 23 juin à Vienne pour discuter de leur accord d'encadrement de l'offre, qui court jusqu'à la fin 2018.

awp

(AWP / 13.06.2018 17h30)
News les plus lues