Recherche d'un sous-marin par la Suède: deux nouvelles observations

Stockholm - L'opération d'envergure lancée par la Suède pour trouver un sous-marin étranger dans les eaux autour de Stockholm, va continuer, deux citoyens ayant aperçu quelque chose, a annoncé mardi la Marine.

Je peux faire état de deux nouvelles observations, le résultat de la recherche par le grand public du navire en question, a déclaré lors d'une conférence de presse le contre-amiral Anders Grenstad.

Ces deux observations ont été faites lundi, après les deux de vendredi et celle de dimanche.

Il n'a pas précisé ce qu'avaient vu exactement ces personnes, ni comment la Marine avait jugé crédibles les informations qu'elles ont fournies.

Au cinquième jour d'une opération militaire d'ampleur pour trouver en mer Baltique et dans l'archipel de Stockholm cet éventuel sous-marin, la Marine n'avait toujours enregistré aucun résultat de son côté.

Nous recherchons quelque chose ou quelqu'un qui enfreint l'intégrité territoriale de la Suède. C'est tout à fait inacceptable, a souligné M. Grenstad, promettant de poursuivre les recherches jusqu'à nouvel ordre.

La Suède montre fermement qu'elle agit directement et clairement, avait auparavant déclaré le chef d'état-major Sverker Göranson à la presse à l'issue d'une réunion avec la Commission de la Défense au Parlement.

Notre objectif maintenant est de les forcer à sortir de l'eau, quoi que ce soit (...) en ayant recours à la force, si nécessaire, avait-il ajouté.

Le général n'avait cependant pas d'information précise à donner sur le résultat des recherches.

C'est très probable que quelqu'un soit dans le territoire suédois ou l'ait été. Quelque chose est en cours ou a eu lieu, a ajouté M. Göranson.

Il a reconnu qu'il était très difficile de trouver des preuves de cette incursion. Beaucoup souhaitent avoir des preuves physiques. C'est très difficile. Historiquement, nous n'avons jamais réussi. Et personne d'autre non plus d'ailleurs, a-t-il rappelé.

Le mystère ne semble donc pas près d'être éclairci, tout comme celui de maintes autres incursions, réelles ou supposées, de sous-marins près des côtes suédoises pendant la guerre froide.

L'opération mobilisant plus de 200 hommes, des bateaux furtifs, des dragueurs de mines et des hélicoptères avait été déclenché vendredi après qu'un témoin eut rapporté avoir vu un objet fabriqué par l'homme dans l'eau.

Dimanche, l'armée suédoise avait publié une photo montrant de l'écume et une forme sombre.

La Russie a nié toute implication, indiquant que le sous-marin recherché était néerlandais, une affirmation démentie par les Pays-Bas.

(©AFP / 21 octobre 2014 20h02)