Réfugiés: Juncker appelle l'UE à des actions audacieuses

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a exhorté mercredi l'UE à des "actions audacieuses et déterminées" pour répondre à la pire crise migratoire en Europe depuis 1945. Il veut que l'UE se répartisse 160'000 réfugiés dès la semaine prochaine.

C'est quatre fois plus que la proposition faite par la Commission en mai, proposition à l'époque fraîchement accueillie par une partie des Vingt-Huit. "C'est 160'000 (personnes) que les Européens doivent prendre dans leurs bras (...) Ceci doit être fait de façon obligatoire", a insisté M. Juncker lors de son premier discours sur l'état de l'Union devant le Parlement européen à Strasbourg.

Il a exhorté les ministres de l'Intérieur qui se réunissent à Bruxelles le 14 septembre à "se mettre d'accord".

M. Junker s'est dit favorable à ce que les demandeurs d'asile puissent travailler durant l'examen de leur demande. Il a également appelé à ne "pas distinguer" les réfugiés selon leur religion. "Il n'y a pas de religion, de croyance, de philosophie quand il s'agit de réfugiés. Nous ne faisons pas de distinction", a plaidé M. Juncker.

Cadre légal de migration
"Les chiffres sont impressionnants", a reconnu le président de la Commission européenne, en rappelant que près de 500'000 réfugiés ont frappé aux portes de l'UE depuis le début de l'année, "mais ce n'est pas l'heure d'avoir peur". "C'est l'heure d'actions audacieuses et déterminées pour l'UE, ses Etats membres et ses institutions", a-t-il lancé lors de son discours.

Bruxelles proposera au début 2016 un cadre légal de migration, a encore annoncé M. Juncker. L'Union européenne n'est pas dans un bon état, elle manque d'Europe et elle manque d'union, a-t-il aussi admis au passage.

(ats / 09.09.2015 10h12)
News les plus lues