Responsables russes et américains se rencontrent à la frontière russe pour évoquer l'Ukraine

Moscou - Des hauts responsables russes et américains se sont rencontrés vendredi dans l'enclave de Kaliningrad, le territoire le plus à l'ouest de la Russie, pour discuter de la crise ukrainienne et tenter de soutenir la fragile trêve en vigueur dans l'est du pays.

La secrétaire d'Etat adjointe américaine Victoria Nuland a rencontré Vladislav Sourkov, un influent conseiller du président russe Vladimir Poutine, près de Kaliningrad, la capitale de l'enclave du même nom située entre la mer Baltique, la Pologne et la Lituanie, a annoncé à l'AFP une source proche du dossier.

La rencontre est fermée aux médias. Le sujet, c'est l'Ukraine, a déclaré cette source.

La réunion a lieu en Russie car Vladislav Sourkov est visé par des sanctions occidentales liées au rôle présumé de la Russie dans la crise ukrainienne et n'a pas le droit de voyager en Europe, a ajouté cette source.

La diplomatie américaine a confirmé cette rencontre, évoquant le besoin de discuter de la mise en oeuvre totale des accords (de paix) de Minsk pour l'est de l'Ukraine.

La rencontre de la secrétaire d'Etat adjointe Victoria Nuland avec le conseiller présidentiel Vladislav Sourkov fait partie de nos efforts continus pour travailler avec la Russie afin de s'assurer de la mise en oeuvre des accords de Minsk, a déclaré John Kirby, porte-parole du Département d'Etat américain.

Elle intervient quelques jours après une conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et son homologue américain Barack Obama.

Lors de cet entretien téléphonique, le dirigeant américain a une nouvelle fois souligné la nécessité pour la Russie de respecter les engagements pris à Minsk et de cesser de soutenir les séparatistes qui déstabilisent l'Ukraine.

Vladimir Poutine a pour sa part accusé Kiev d'entretenir les violences et estimé que les autorités ukrainiennes devaient établir un dialogue direct avec les séparatistes de l'est du pays et discuter de changements constitutionnels avec eux.

Jeudi, le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé ambitionner pour 2016 de reprendre le contrôle de l'est de son pays, où le conflit armé a fait plus de 9.000 morts depuis avril 2014

Il veut aussi la création d'un mécanisme international impliquant Bruxelles et Washington pour récupérer la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée par la Russie en mars 2014.

Moscou et Kiev sont empêtrés dans une crise sans précédent depuis l'arrivée au pouvoir de pro-occidentaux en Ukraine début 2014, suivie de l'annexion de la Crimée puis du conflit avec les séparatistes prorusses dans l'est.

(©AFP / 15 janvier 2016 16h47)