Résumé des principales informations économiques du mardi 13 février 2018

Berne (ats/awp) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats:

ALIMENTATION: Bell a réalisé une performance solide l'an dernier, notamment portée par une hausse de ses recettes à l'international. Le groupe bâlois de transformation de viande a accru son bénéfice net de 5,9% à 106,5 millions de francs. Le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) a progressé de 5,3% sur un an, à 149,7 millions de francs, indique le groupe contrôlé par le géant de la distribution Coop. Le chiffre d'affaires a lui augmenté de 5,9% à 3,6 milliards.

BANQUES: Vontobel a vu sa rentabilité pénalisée par des effets uniques en 2017, malgré une année marquée par la croissance organique. Le groupe bancaire zurichois a dégagé un bénéfice net de 209 millions de francs, contre 264,4 millions un an plus tôt. Corrigé des coûts d'acquisition et de l'impact de la réforme fiscale américaine, le bénéfice net ajusté s'inscrit à 217,9 millions de francs, en hausse de 12% sur un an, indique la banque zurichoise. Une croissance portée par les investissements dans les nouveaux marchés notamment, souligne-t-elle dans un communiqué.

TRANSPORTS: Les véhicules autonomes électriques vont réduire jusqu'à 40% les coûts de transport. Un rapport publié par le WEF à Genève dit que la mobilité électrique apportera jusqu'à 635 milliards de dollars (587 milliards de francs) d'ici à 2030 aux Etats-Unis. De nouveaux emplois seront lancés et la santé des êtres humains sera améliorée grâce à des véhicules qui élimineront toute émission marginale de gaz à effet de serre, fait remarquer le Forum économique mondial (WEF). Mais l'organisation appelle à une convergence des planifications énergétique, urbaine et en matière de mobilité.

COMMERCE EXTÉRIEUR: La Suisse a nettement accru ses exportations de marchandises vers la Chine et Hong Kong en 2017. Après une stagnation l'année précédente, les ventes de montres ont notamment affiché une reprise significative. L'an dernier, l'économie suisse a exporté des marchandises d'une valeur totale de 16,7 milliards de francs vers la Chine et Hong Kong. Cela représente une augmentation de 13,8% par rapport à l'année précédente, a communiqué le réseau Swiss Center China.

CONJONCTURE: Les prix à la production et à l'importation en Suisse ont augmenté en janvier de 0,3% par rapport au mois précédent. L'indice correspondant se situe désormais à 102,2 points (base décembre 2015 = 100). Cette hausse est essentiellement due au renchérissement des produits pétroliers, de l'électricité et du gaz, des métaux et des produits métalliques, indique dans un communiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS). Par rapport à janvier 2017, le niveau des prix de l'offre totale des produits du pays et des produits importés a augmenté de 1,8%.

TOURISME: Après Zoug, c'est au tour de Bâle-Campagne Tourisme de signer un accord avec Airbnb sur la taxe de séjour. Dès le 1er avril, la plate-forme de location d'hébergement prélèvera automatiquement l'émolument à transmettre à l'organisation de tourisme cantonale. Le demi-canton rhénan devient ainsi le deuxième du pays où le géant américain de location en ligne tient un accord sur la perception de la taxe de séjour, annoncent Bâle-Campagne Tourisme et Airbnb dans un communiqué commun. La première entente de ce type a été conclue mi-juin 2017 avec Zoug Tourisme.

LIBRAIRIES: Payot se dit prêt à affronter Amazon, proche d'une entrée sur le marché suisse. Son credo: développer des stratégies de contournement et éviter le choc frontal avec le géant du commerce en ligne. Le libraire se reprend en ce début 2018, après une année 2017 moyenne. "Nous sommes confrontés à Amazon depuis plus de vingt ans", rappelle Pascal Vandenberghe, directeur général de Payot, interviewé dans l'édition du magazine Bilan à paraître mercredi. Le poids du site internet du groupe, qui ne génère que 5% du chiffre d'affaires total, est appelé à croître pour atteindre 10 à 20%. "Il augmente régulièrement tous les ans", selon Pascal Vandenberghe.

LUXE: Porté par un Gucci florissant, le groupe français de luxe Kering a signé une nouvelle année record en 2017, avec un bénéfice net plus que doublé sur un an et des ventes dépassant les 15 milliards d'euros. Kering et sa vingtaine de marques - dont Gucci, Yves Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga ou encore Puma - a fait état d'un chiffre d'affaires de 15,47 milliards d'euros (17,68 milliards de francs), en progression de 25% en données publiées et de 27,2% en organique.

CORRUPTION: Le fonds souverain de la Norvège, le plus gros au monde avec plus de 1000 milliards de dollars d'actifs, a sommé les 9000 entreprises dans lesquelles il est investi de lutter contre la corruption qui engloutit 2% de la richesse mondiale selon le FMI. "Nous demandons à ce que toutes les entreprises dans lesquelles nous sommes investis aient en place des mesures anticorruption efficace", a indiqué le patron du fonds, Yngve Slyngstad, dans un communiqué.

TRAVAIL TEMPORAIRE: Le groupe néerlandais de travail temporaire Randstad a publié pour l'année 2017 un bénéfice net en hausse de 7% à 631,4 millions d'euros (720,6 millions de francs), porté notamment par la croissance de ses marchés européens. Le chiffre d'affaires s'est établi à 23,27 milliards d'euros, en hausse de 13% par rapport à l'année 2016, soit une augmentation de 8% à périmètre comparable, a indiqué le groupe dans un communiqué. Cette hausse est "le plus haut niveau de croissance depuis 2011", a déclaré le directeur exécutif Jacques van den Broek, cité dans le communiqué.

TOURISME: Le géant du tourisme TUI a réduit ses pertes au premier trimestre 2017/18 et enregistré de "très bonnes réservations" pour l'été prochain, ce qui lui a permis de confirmer ses prévisions annuelles. Le groupe basé à Hanovre, dans le nord de l'Allemagne, et coté à la Bourse de Londres, a essuyé entre octobre et décembre dernier une perte nette de 58,7 millions d'euros (67,1 millions de francs), diminuée de 34,9% par rapport à celle de la même période de 2016.

ats

(AWP / 13.02.2018 17h25)
News les plus lues