Résumé des principales informations économiques du mercredi 14 février 2018

Berne (ats/awp) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats:

BANQUES: Credit Suisse reste dans le rouge en 2017 malgré la croissance des affaires et les progrès opérationnels. Le numéro deux bancaire helvétique accuse une perte nette de 983 millions de francs, plombé par des charges d'impôts sur le bénéfice à hauteur de 2,7 milliards liées à la réforme fiscale américaine. Le bénéfice avant impôts déclaré s'inscrit lui à 1,8 milliard de francs pour l'exercice 2017, en hausse de 4 milliards en glissement annuel, annonce Credit Suisse. En 2016, la banque avait fait état d'un débours avant impôts de 2,3 milliards et d'une perte distribuable aux actionnaires de 2,7 milliards.

TECHNOLOGIES: Kudelski a vu son bénéfice fortement reculer l'année dernière, en raison notamment de la réorientation vers la cybersécurité. La transformation du groupe technologique vaudois s'accélère et des investissements importants sont encore prévus en 2018. Kudelski a dégagé en 2017 un bénéfice net des activités poursuivies de 2,7 millions de dollars (2,5 millions de francs), contre 88,5 millions une année auparavant, a indiqué la société sise à Cheseaux-sur-Lausanne (VD) dans un communiqué.

SPÉCIALITÉS CHIMIQUES: Clariant a poursuivi sa croissance l'an dernier. Accroissant ses ventes, le fabricant bâlois de spécialités chimiques a vu son bénéfice net bondir de 15% au regard de 2016 à 302 millions de francs, malgré une charge fiscale en hausse. Le chiffre d'affaires s'est pour sa part hissé à 6,38 milliards de francs, 9% de plus que douze mois auparavant, a annoncé le groupe sis à Muttenz (BL). Exprimée en devises locales, la croissance des ventes s'est également inscrite à 9%.

BANQUES: La Banque cantonale neuchâteloise (BCN) a encore amélioré ses résultats en 2017. Son bénéfice net atteint 37,6 millions de francs, en hausse de 2,3% par rapport à l'année précédente. Le résultat opérationnel a augmenté à 60,9 millions de francs (+16,6%). Quant aux revenus, ils ont progressé à 136,7 millions (+2,1%).

BANQUES: Valiant a accru son bénéfice net de 1,5% l'an dernier pour atteindre 119,2 millions de francs. Tout en poursuivant son expansion cette année, le groupe bancaire bernois règle sa conduite future. Son directeur général, Markus Gygax, prendra la présidence du conseil d'administration en 2020. D'ici là, l'actuel président, Jürg Bucher, sera présenté à sa réélection cette année et l'an prochain. "Il s'agit d'une exception au règlement d'organisation, qui limite le mandat des membres du conseil d'administration jusqu'à l'atteinte de leur 70e année", précise l'établissement dans un communiqué publié.

BIOTECHNOLOGIE: Ferring poursuit sa croissance à Saint-Prex (VD). Le groupe biopharmaceutique investit 30 millions de francs dans la création d'un nouveau centre biotech. Une cinquantaine d'emplois sont prévus. Depuis l'installation en 2006 de son siège mondial et d'une usine de production à Saint-Prex, Ferring est passé de 400 à 700 employés aujourd'hui. D'ici peu, ce seront 750 emplois sur les bords du Léman et 800 au niveau suisse, a expliqué Michel Pettigrew, président du comité de direction.

COSMÉTIQUES: Weleda a le sourire. Le fabricant bâlois de cosmétiques naturels et médicaments anthroposophiques a inscrit, l'an passé, un chiffre d'affaires de plus de 400 millions d'euros - une première. Ce dernier s'est accru de 2,8% à 401 millions d'euros (458,7 millions de francs). Dans le détail, les revenus dans les cosmétiques naturels se sont étoffés de 4,2% pour atteindre 292 millions d'euros, précise le groupe dans un communiqué publié.

TRANSPORT DE PERSONNES: L'américain Uber a accusé une perte colossale de 4,5 milliards de dollars en 2017 malgré un léger mieux au dernier trimestre, selon des chiffres diffusés mardi. Les trois derniers mois ont également vu nettement augmenter le chiffre d'affaires du groupe. L'entreprise de réservation de voitures avec chauffeur, qui n'est pas cotée en Bourse, ne fournit jamais de résultats complets, mais fait part de temps en temps de certaines performances financières, ce qui rend difficile la comparaison d'une année sur l'autre.

ats

(AWP / 14.02.2018 17h25)
News les plus lues