Résumé des principales informations économiques du vendredi 12 janvier 2018

Berne (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats: SERVICES FINANCIERS: Swissquote revoit à la hausse ses prévisions 2017 grâce à l'engouement pour les crypto-monnaies. Le prestataire vaudois de services en ligne table sur un produit total de 186 millions de francs, soit 8 millions au-dessus des estimations formulées précédemment. Selon des chiffres provisoires, le bénéfice avant impôts devrait quasiment doubler à près de 45 millions. La forte croissance des recettes repose sur la nette amélioration des résultats des activités traditionnelles (courtage, eForex), mais également sur le trading des crypto-monnaies.

BANQUES: La culture du secret bancaire a subi une mutation, observe Hedwige Nuyens. La directrice de l'International Banking Federation estime que la confidentialité, dont les banques suisses ont fait leur expertise, redevient un atout sous une nouvelle forme. "La culture bancaire helvétique, avec son esprit conservateur, n'a pas changé", juge Hedwige Nuyens. "Ce qui a changé, c'est le modèle d'affaires", explique en entretien avec l'ats la responsable de la Fédération bancaire internationale (abrégé en anglais IBFed), de passage à Zurich.

HORLOGERIE: MGI Luxury, basé à Bienne (BE) et qui appartient à l'entreprise américaine Movado, a vu ses ventes augmenter sur un an de 6% au 3e trimestre 2017. Le groupe horloger s'attend à une croissance sur l'ensemble de l'année. "Nous avons renoncé à nous rendre à Baselworld, car hormis le coût très important, c'est surtout le format de ce salon qui n'est plus adapté pour nous avec le changement global du marché du commerce de détail", a déclaré Flavio Pellegrini, directeur exécutif de MGI, dans un entretien à l'ats. "Nous préférons parler directement au consommateur".

HORLOGERIE: L'entreprise horlogère Maurice Lacroix à Saignelégier (JU) va supprimer huit emplois. Propriétaire de la marque, le groupe zurichois DKSH explique avoir dû prendre cette mesure pour des raisons économiques. L'entreprise emploie une soixantaine de personnes. L'information révélée par le Quotidien jurassien a été confirmée à l'ats par un porte-parole du groupe zurichois DKSH. Une phase de consultation sera mise en place. La firme avait procédé en septembre dernier à une première vague de huit licenciements.

INDUSTRIE: L'hécatombe sur le site d'ABB Sécheron à Meyrin (GE) sera un peu moins importante que prévu. Après la consultation du personnel, plus de la moitié des emplois fixes sera maintenue et aucun licenciement ne sera prononcé en 2018. Le groupe zurichois d'électrotechnique avait dit début novembre que les quelque 150 emplois, la quasi totalité de la production de transformateurs de traction, allaient être délocalisés vers la Pologne. Il y a un mois, le personnel avait ensuite proposé des pistes pour reconvertir le site en pôle d'excellence.

ALIMENTATION: Les prix mondiaux des produits alimentaires ont augmenté de 8,2% en 2017 par rapport à 2016, avec notamment une flambée du lait, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). L'indice de l'agence de l'ONU affichait une moyenne de 174,6 points au cours de l'année 2017, sa moyenne la plus élevée depuis 2014. Même si, sur le seul mois de décembre, l'indice a reculé de 3,3 points par rapport à novembre, à 169,8 points. L'an passé, à l'exception du sucre, tous les produits alimentaires de base ont augmenté.

RESTAURATION: Le premier restaurant d'entreprise sur sol helvétique a ouvert ses portes il y a tout juste 100 ans. En accueillant une telle cantine, le fabricant d'équipements industriels Bühler à Uzwil (SG) a été pionnier en la matière. Cent ans plus tard, les restaurants d'entreprise jouent toujours un rôle important dans l'offre gastronomique. SV Group sert à lui seul environ 100'000 menus aux employés et aux étudiants chaque jour ouvrable, explique la firme dans un communiqué.

ENERGIE: Le marché de l'énergie solaire a stagné en Suisse l'an dernier, alors qu'il a poursuivi sa progression au niveau mondial. La situation devrait changer en 2018. Le photovoltaïque a stagné en Suisse, selon les premiers calculs publiés par Swissolar, l'association des professionnels de l'énergie solaire. La puissance nouvellement installée devrait se situer en 2017 vers 250-270 mégawatts (MW). La part du courant solaire augmente ainsi d'un demi-pourcent à environ 3%.

TOURISME: Les auberges de jeunesse suisses (AJS) ont vu leur chiffre d'affaires diminuer l'an dernier de 2,5 millions de francs à 43,6 millions. L'optimisme est toutefois de mise pour 2018. Les nuitées ont diminué de 1,3% à 714'455 unités, a indiqué l'association des auberges de jeunesse suisses. Le repli est à mettre sur le compte de la fermeture temporaire de l'auberge de jeunesse de Berne ainsi que du retrait du réseau de celle de Fribourg.

TÉLÉCOMMUNICATIONS: Swisscom et les partenaires sociaux, syndicom et transfair, ont convenu d'une nouvelle convention collective de travail (CCT) à compter de juillet de 2018 pour au moins trois ans. A la clé notamment, plus de vacances pour les salariés de plus de 50 ans et des congés maternité et paternité allongés d'une semaine. La nouvelle CCT améliore aussi l'employabilité des employés du numéro un helvétique des télécommunications, le contrat collectif prévoyant désormais cinq jours de formation continue par an pour tous les collaborateurs, écrivent l'opérateur et l'association du personnel transfair. Le plan social de Swisscom demeure lui inchangé pour la durée de la convention.

LIBRAIRIES: Changement à la tête du libraire zurichois Orell Füssli Thalia. A la suite de la démission du directeur général, Frank Egholm, l'entreprise commune du groupe d'édition et d'impression Orell Füssli et de l'allemand Thalia Bücher, a nommé Pascal Schneebeli à ce poste. Frank Egholm, qui avait pris la tête du libraire en 2016, a décidé de quitter l'entreprise pour des raisons personnelles, explique Orell Füssli. Son successeur, jusqu'ici responsable des finances du groupe contrôlé à 50% par la firme zurichoise, avait déjà assuré l'intérim à la direction d'Orell Füssli après le départ fin 2015 de son patron Michele Bomio.

APPAREILS DE MESURE: Inficon s'attend à des résultats en nette hausse au terme de l'exercice 2017. Le fabricant st-gallois d'appareils de mesure et de contrôle sous vide table sur un chiffre d'affaires de 373 millions de dollars (360,9 millions de francs), contre 309,7 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel est lui attendu à 73 millions, après un montant de 51 millions en 2016. Il s'agit toutefois de résultats préliminaires non audités.

BANQUES: La banque américaine Wells Fargo a enregistré un bénéfice en forte hausse au quatrième trimestre grâce notamment aux effets de la réforme fiscale. Celui sur l'ensemble de l'année a progressé de 1%. Pour les trois derniers mois de l'année, le bénéfice net a atteint 6,15 milliards de dollars (5,9 milliards de francs), en hausse de 35% et sur l'année il est de 22,18 milliards.

BANQUES: JPMorgan Chase a annoncé un bénéfice net de 24,44 milliards de dollars (23,5 milliards de francs) pour l'année 2017 (-1%), dont 4,23 milliards au quatrième trimestre. Ses revenus sont eux en hausse, dopés par l'activité traditionnelle des prêts aux ménages. Les profits de la première banque américaine en termes d'actifs auraient pu être meilleurs si elle n'avait pas eu à inscrire dans ses comptes des trois derniers mois une charge exceptionnelle de 2,4 milliards liée à la réforme fiscale récemment adoptée aux Etats-Unis.

ats/jh

(AWP / 12.01.2018 17h25)
News les plus lues