Résumé des principales informations économiques du vendredi 19 mai

Zurich (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats:

INDUSTRIE MEM: Demeurant timide, la reprise s'est confirmée au premier trimestre 2017 pour l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM). Alors que les commandes et les exportations ont progressé, le chiffre d'affaires de la branche a rebondi de 9,5%. La vigoureuse croissance des revenus observée entre janvier et fin mars dernier reflète cependant un manifeste effet de base, relativise Swissmem. Le premier trimestre de l'an passé s'était révélé très faible, les ventes ayant alors chuté de 8,8%.

COMMERCE DE DÉTAIL: Les détaillants suisses doivent supporter des coûts supérieurs de 50% en moyenne à ceux de leurs concurrents en Allemagne, en France, en Italie et en Autriche, selon une étude. Leurs frais d'approvisionnement sont notamment beaucoup plus élevés. Si l'on calcule en sens inverse, pour fournir une offre comparable, les pays voisins bénéficient d'un avantage de coûts de 35% en moyenne sur les coûts d'approvisionnement, de prestations préalables et de main-d'oeuvre, peut-on lire dans une étude de BAKBASEL effectuée sur mandat de Retail Suisse. L'enquête a porté sur des données de 2015.

COMMERCE DE DÉTAIL: Deux changements se profilent à la direction de LeShop.ch. A fin août, Dominique Locher quittera son poste de directeur général du supermarché en ligne contrôlé par Migros. Le mois suivant, Sacha Herrmann, le chef des opérations, en fera de même. Urs Schumacher, 53 ans, succédera à M. Locher, lequel a souhaité relever un nouveau défi professionnel. Agé de 48 ans, le directeur général sortant oeuvre pour LeShop.ch depuis 17 ans, d'abord en tant que responsable du marketing et des ventes, puis, dès 2013 comme patron du premier supermarché en ligne de Suisse.

ALIMENTATION: Il y a 13 ans, Tekoe a parié sur l'essor du thé premium en Suisse. Le breuvage séduit aujourd'hui un nombre croissant d'amateurs. "On assiste à un boom du thé en feuilles", constate Pierre Maget, cofondateur de Tekoe. Cette entreprise, basée à Lausanne, possède des boutiques de thé haut de gamme parsemées dans les grandes gares suisses romandes, mais aussi en Suisse alémanique et à l'étranger.

ALIMENTATION: Les femmes boivent presque le double de thé que les hommes en Suisse. Mais les choses sont en train de changer depuis dix ans. Les femmes boivent en moyenne 3,7 décilitres (dl) de thé par jour. Du côté des hommes, la consommation atteint 2 dl, indique l'étude nationale sur la nutrition menuCH.

PHARMA: Malgré la tendance à la régulation des prix des médicaments, le marché pharmaceutique mondial a continué de fortement progresser l'an dernier. Il devrait rester bien orienté d'ici à 2020, selon une étude du cabinet QuintilesIMS. Les ventes mondiales de médicaments ont augmenté de 7% en 2016, atteignant 1085 milliards de dollars (1052 milliards de francs). Et elles devraient croître de 4% à 7% par an en moyenne d'ici à 2020, tirées par les Etats-Unis en valeur et par les pays émergents en volume, selon l'étude.

BANQUES: Succédant à la Banque Coop, la Banque Cler fait ses premiers pas sur le marché suisse. L'établissement bâlois, propriété de la Banque cantonale de Bâle (BKB), inaugurera à Zurich sa première succursale à ses nouvelles couleurs. Ces prochains jours, le logo de la Banque Cler s'affichera aux murs des 32 succursales de l'institut bancaire. Leur décoration intérieure sera également adaptée à la nouvelle identité visuelle.

TRANSPORT AÉRIEN: Les acteurs genevois de l'aviation d'affaires sont inquiets. Alors que le Salon européen du secteur (EBACE) s'ouvre ces prochains jours à Genève, une étude chiffre leur poids à plus de 1% du PIB cantonal. Une autre révèle son importance pour les autres activités économiques. L'Association genevoise de l'aviation d'affaires (AGAA) rassemble 15 compagnies qui emploient près d'un millier de personnes sur la deuxième plate-forme européenne du secteur. Selon une enquête interne obtenue par l'ats, le chiffre d'affaires a atteint plus de 495 millions de francs en 2016, soit 1,03% du produit intérieur brut (PIB) cantonal. "C'est une baisse notable", a indiqué à l'ats le président de l'AGAA Walter Chetcuti.

TRANSPORT AÉRIEN: Les acteurs de l'aviation d'affaires européenne et américaine se retrouvent la semaine prochaine pour trois jours à Genève dans un contexte le plus favorable depuis 2011 pour le secteur. Le Salon le plus important en Europe de la branche (EBACE) doit rassembler plus de 450 exposants et plus de 60 avions. Les travaux dans le terminal de l'aéroport de Genève, deuxième plate-forme européenne pour l'aviation d'affaires, ont contraint les organisateurs à déplacer le site où se trouveront les appareils. Mais ce dispositif sera "encore plus agréable" pour les participants, estime un responsable de l'Association nationale américaine de l'aviation d'affaires (NBAA). Au total, 13'000 personnes sont attendues comme en 2016.

COMMERCE DE GROS: Transgourmet, filiale du distributeur Coop, reprend les 70% de la société allemande Team Beverage, active dans les boissons. La transaction, avec effet rétroactif au 1er janvier 2017, doit encore obtenir l'aval des autorités de la concurrence. Team Beverage, basée à Wildeshausen, possède un réseau de 36'000 points de vente et un chiffre d'affaires de plus de 1,3 milliard d'euros (1,41 milliard de francs), a indiqué le groupe Coop. L'entreprise est leader dans la distribution, l'achat et la commercialisation de boissons en Allemagne.

GRÈCE: Le gouvernement grec d'Alexis Tsipras attend désormais le déblocage d'une nouvelle tranche de prêts et un geste des créanciers de la Grèce sur l'allègement de la dette. Le Parlement a voté de nouvelles mesures d'austérité. "La balle est dans le camp des créanciers. C'est à leur tour de tenir leurs engagements comme nous l'avons fait", a déclaré le premier ministre, Alexis Tsipras, à l'issue de l'adoption au Parlement de mesures équivalant à 4,9 milliards d'euros (5,3 milliards de francs) de nouvelles coupes dans les retraites et de hausses d'impôts.

AUTOMOBILE: Le patron du groupe allemand Volkswagen, numéro un mondial de l'automobile, a rejeté les accusations de manipulation de cours formulées à son encontre dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués, dans un entretien. Le parquet de Stuttgart a confirmé avoir ouvert une enquête visant des membres du directoire de la holding Porsche, actionnaire majoritaire de Volkswagen.

BANQUES: L'Allemagne pourrait assouplir les conditions d'embauche et de licenciement des banquiers pour tenter d'attirer à Francfort les institutions financières basées à Londres, a déclaré un proche d'Angela Merkel. Berlin envisage cette option, après la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE). Une telle exception dans le droit du travail allemand, qui s'appliquerait aux cadres supérieurs gagnant plus de 250'000 euros (270'325 francs), est destinée à séduire les banques internationales qui envisagent de délocaliser une partie de leurs effectifs en Europe continentale après le Brexit mais craignent d'être confrontées à une législation plus contraignante.

ats/rp

(AWP / 19.05.2017 17h25)
News les plus lues