Résumé des principales informations économiques du vendredi 21 avril

Berne (awp/ats) - Principales informations économiques de la journée, résumées par l'ats:

VOYAGES: Kuoni Group vend sa division principale Global Travel Destination (GTD), active dans les banques de données hôtelières en ligne. L'unité du prestataire zurichois de services aux voyagistes, née il y a six ans de l'acquisition de GTA, est revendue pour un montant non dévoilé au concurrent anglais Hotelbeds Group. La transaction nécessite encore l'aval des autorités concernées. Elle s'effectuera sous la forme d'actions et en liquidités.

DÉLOCALISATION: La grève se poursuivra lundi chez Thermo Fisher Scientific à Ecublens (VD). Le projet d'accord a été refusé par la direction américaine de l'entreprise, indique le syndicat Unia. Les salariés de Thermo Fisher, société spécialisée dans les instruments de mesure de précision, ont décidé vendredi après-midi de continuer leur grève. La "quasi-totalité des 130 employés présents sur le site" ont participé au mouvement, selon le communiqué du syndicat.

TRANSPORT ET LOGISTIQUE: Comme attendu, Panalpina affiche une performance en repli au 1er trimestre 2017. Subissant une nouvelle baisse de ses revenus, le groupe bâlois de transport et logistique a vu son bénéfice net se contracter en l'espace d'un an à 12,4 millions de francs, contre 17,3 millions en 2016. Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a chuté de pas loin d'un tiers (32%) à 16,4 millions de francs. Le chiffre d'affaires s'est inscrit à 1,28 milliard, contre 1,31 milliard un an auparavant.

TOURISME: Malgré un environnement défavorable, la Caisse suisse de voyage (Reka) a dégagé un petit bénéfice de 0,1 million de francs l'an passé. Au niveau opérationnel, la coopérative à but non lucratif a réduit sa perte à 3,5 millions, contre 5,2 millions en 2015. La perte d'exploitation, réduite à la faveur de l'augmentation des revenus, reflète les investissements consentis dans le projet clef "Argent Reka 3.0", explique la coopérative dans son rapport annuel publié à l'occasion de son assemblée générale. Sur l'exercice sous revue, ce dernier a généré des charges de 3,4 millions de francs.

HORLOGERIE: Dans l'horlogerie, le marché gris est florissant. De plus en plus de personnes s'y retrouvent pour acquérir une montre de luxe. Si cela n'est pas sans poser problème, les fabricants collaborent toujours plus avec les commerçants afin de contrôler ces canaux de distribution parallèles. Une Rolex sertie de diamants 40% moins chère que son prix officiel de 34'000 dollars (33'578 francs). Qui peut dire non: un nombre croissant de clients ne veulent plus payer trop cher un garde-temps et se tournent vers le marché gris. Si les amateurs de montres prestigieuses y font de bonnes affaires, les vendeurs peuvent se débarrasser de leurs excédents de marchandises.

COMMERCE EN LIGNE: Des leaders politiques, des patrons d'entreprises, comme le Chinois Jack Ma, fondateur du groupe Alibaba, ainsi que des représentants de la société civile vont se réunir à Genève de mardi à vendredi prochain. Ils vont évaluer les conséquences du commerce en ligne pour les pays en développement. "L'e-commerce laisse présager de nombreuses opportunités, notamment pour les pays en développement", a déclaré à Genève le Kényan Mukhisa Kituyi, secrétaire général de la CNUCED (conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement), qui organise la manifestation.

G20: Un commerce libre et l'absence de mesures protectionnistes constituent une des "conditions les plus importantes" de la prospérité économique sur le globe, a estimé le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble. Les grands pays émergents et industrialisés du G20 sont réunis depuis vendredi à Washington pour prendre le pouls de l'économie mondiale et tenter de refermer le débat sur le commerce, alimenté par les velléités protectionnistes de l'administration Trump.

ASSURANCE MALADIE: Swica a vu son bénéfice exploser de 37,4% en 2016, à 80 millions de francs. Tous les segments d'activité ont contribué à ce résultat, annonce l'assureur maladie et accidents zurichois. Les comptes 2016 ont été établis pour la première fois selon les normes Swiss GAAP RPC. Les chiffres ne sont donc pas directement comparables avec ceux de l'année précédente, prévient Swica.

APPAREILS DE MESURE: Après un bon exercice 2016, Inficon a entamé 2017 sur la voie de la croissance. Affichant des revenus en forte hausse au 1er trimestre, le fabricant saint-gallois d'appareils de mesure et de contrôle sous vide a quasiment doublé son bénéfice net (+84%) en l'espace d'un an à 13 millions de dollars. Le résultat d'exploitation a lui plus que doublé, passant sur la période sous revue de 8,4 à 17,8 millions de dollars (17,78 millions de francs). La marge correspondante s'est envolée de 8 points de pourcentage à 20,1%.

TÉLÉCOMS: Samsung a lancé en Corée du Sud son nouveau Galaxy S8. Cette opération est une étape capitale pour un groupe qui cherche à se refaire une image après le fiasco du Note 7 et l'incarcération de son vice-président. Il s'agit du premier lancement d'importance du conglomérat sud-coréen depuis l'humiliant rappel planétaire du Galaxy Note 7, dont la production avait été arrêtée à l'automne en raison du risque d'explosion de cet appareil.

GRÈCE: La Grèce a annoncé avoir dégagé en 2016 un excédent budgétaire primaire de 3,9% du PIB, près de huit fois supérieur à l'objectif qui lui avait été assigné par ses créanciers UE et FMI. L'annonce de cet excédent primaire (hors service de la dette) a été faite par l'Agence statistique grecque Elstat alors que s'ouvre à Washington la réunion annuelle du Fonds monétaire international (FMI) dont Athènes attend une avancée pour un allègement de sa dette et sa sortie de crise, en se prévalant du succès de ses efforts pour redresser le pays.

INDUSTRIE: General Electric (GE), en pleine restructuration, a annoncé des résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre. La stagnation des revenus maintient toutefois la pression sur le PDG Jeff Immelt. Le conglomérat industriel américain a dégagé un bénéfice net de 619 millions de dollars (612,5 millions de francs) sur les trois premiers mois de l'année, contre une perte de 61 millions à la même période un an plus tôt.

BANQUES: Les actionnaires de la Banque Coop ont approuvé à une large majorité le changement de nom en Banque Cler lors de l'assemblée générale. Comme proposé, Andreas Sturm, qui occupait jusque-là le poste de vice-président, succède à Ralph Lewin à la présidence du conseil d'administration. Ce dernier reste administrateur, a indiqué l'institut appartenant en majorité à la Banque cantonale de Bâle. La Banque Coop a annoncé son changement de raison sociale il y a un mois. Elle avait indiqué également que le groupe Coop avait vendu sa participation restante de 10,4% à l'actionnaire majoritaire Banque cantonale de Bâle. La Banque Cler opérera à partir du 20 mai.

ats/rp

(AWP / 21.04.2017 17h25)

News les plus lues