Revue de presse du dimanche 8 octobre 2017

Berne (awp/ats) - La vaste fraude contre la caisse de chômage du canton de Vaud, mais aussi la crise migratoire, Alpiq et UBS occupent les journaux dominicaux. Voici les titres de ces informations, non confirmées à l'ats:

Le Matin Dimanche: La Cour des comptes du canton de Vaud enquête sur la vaste fraude commise par des entreprises de construction à l'encontre de la Caisse cantonale vaudoise de chômage, affirme Le Matin Dimanche. "Depuis trois mois, nous menons un audit", déclare la présidente de la cour, Eliane Rey. Elle aimerait comprendre comment la caisse a pu se faire voler plus de 3 millions de francs entre 2013 et 2016 via des faillites frauduleuses et le versement d'indemnités indues à des employés. Les recommandations de la cour sont attendues pour janvier 2018. La justice pénale enquête également de son côté dans cette affaire impliquant outre le monde de la construction, des employés du syndicat Unia. Des prévenus sont toujours en prison, selon le journal; d'autres ont été libérés.

Le Matin Dimanche: Alors qu'Alpiq est en très mauvaise posture, le conseil des pouvoirs publics, qui représente les collectivités publiques romandes au sein du numéro deux de l'électricité en Suisse, n'est plus en mesure de se réunir, rapporte Le Matin Dimanche. La dernière réunion, ce printemps, a été invalidée faute de quorum. "Alpiq prend seule les décisions qui pourraient avoir un impact immense sur la valeur de la société et les intérêts de la Suisse romande dans une indifférence sidérante de la part des actionnaires publics", se désole un administrateur. Sur six conseillers d'Etat, trois demeurent, ceux de Genève, Vaud et Neuchâtel. Ceux de Fribourg, du Jura et du Valais doivent être remplacés. "Je vais tenter de réunir une nouvelle fois mes collègues", assure la ministre vaudoise Jacqueline de Quattro.

SonntagsBlick: La Suisse se transforme de plus en plus en un pays de transit pour les réfugiés et en plaque tournante pour les passeurs. "Nous enregistrons actuellement une hausse des activités des passeurs par rapport aux années précédentes", déclare dans le SonntagsBlick David Marquis, le porte-parole du Corps suisse des gardes-frontière. Aussi bien des réseaux suisses qu'étrangers sont actifs dans le pays, selon lui. Les douaniers ont arrêté 255 personnes suspectées d'être des passeurs entre janvier et août. En 2016, 174 arrestations avaient été effectuées. Les passeurs provenaient de Suisse, d'Italie et du Kosovo. Ils utilisaient la Suisse comme zone de repli et y organisaient le transport des migrants du sud vers le nord de l'Europe, écrit le journal.

SonntagsZeitung: UBS doit faire face à des réclamations de l'ordre de 2,1 milliards de dollars à Porto Rico en raison de méthodes de vente agressives de certains de ses employés, indique la SonntagsZeitung. Une série de plaintes d'investisseurs, réclamant des dommages et intérêts pour une prétendue garantie des obligations d'Etat de l'île, a été déposée en 2017 contre le numéro un bancaire suisse. Selon des documents d'UBS, des prétentions portant sur 1,1 milliard ont été réglées. Celles concernant environ un milliard sont encore ouvertes. L'affaire va perdurer encore des années, car quelque 750 cas sont pendants devant le tribunal arbitral et d'autres poursuites sont prévisibles en raison de l'insolvabilité de l'Etat. Porto Rico, ravagé dernièrement par l'ouragan Maria, ne peut plus payer les intérêts sur sa dette de 73 milliards de dollars.

NZZ am Sonntag: Le procureur de la Confédération, Michael Lauber, et plusieurs de ses collaborateurs ont été l'objet de nombreuses faveurs lors de visites de travail en Russie en mars et avril 2016. Selon la NZZ am Sonntag, citant une source bien informée, le procureur général de Russie Iouri Tchaïka a offert à une délégation suisse "vraiment gâtée" de la vodka, du caviar et des garnitures en porcelaine. Le procureur suisse a ainsi pu être exposé au danger d'être instrumentalisé par la Russie, s'inquiète le journal. M. Lauber rejette ces allégations. Sa porte-parole explique qu'il y a des traditions auxquelles l'on ne peut pas s'opposer dans les échanges internationaux. Beaucoup d'hôtes sont généreux, y compris les Russes, poursuit-elle, soulignant que les contacts personnels en matière d'assistance juridique internationale sont indispensables.

NZZ am Sonntag: L'ancien patron des CFF, Benedikt Weibel, met en garde dans la NZZ am Sonntag contre une nouvelle expansion du chemin de fer en Suisse. Il critique les plans de la Confédération, qui prévoit d'investir près de 12 milliards de francs ces prochaines années. "Ces nouveaux grands projets d'infrastructure engendreront des coûts énormes de fonctionnement", prévient M. Weibel. Les transports publics coûtant déjà cher à l'heure actuelle, "je ferais attention avec une nouvelle expansion", ajoute-t-il. Le Conseil fédéral s'attend à ce que la facture du chemin de fer se détériore de 122 millions de francs par année suite à ces investissements. Une hausse des tarifs est à l'étude. Les prix des billets devraient augmenter de 3 à 5% entre 2025 et 2035, selon le gouvernement.

SonntagsZeitung: Jamais depuis dix ans autant de personnes sont tombées malades en Suisse après avoir été piquées par des tiques, rapporte la SonntagsZeitung. Depuis le début de l'année, 214 personnes ont souffert d'une méningite causée par une tique. La hausse du nombre de cas est très préoccupante, déclare le chef de la division des maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), Daniel Koch. Il suppose que leur nombre va encore croître cette année. Jusqu'à présent, deux personnes ont succombé à la méningo-encéphalite verno-estivale. Les zones à risques s'étendent principalement de la Suisse orientale au Seeland. Jusqu'ici largement épargnée, la Suisse romande a enregistré dernièrement des cas dans le Jura, note M. Koch.

Note: Ces informations n'ont pas été confirmées par l'ats.

(AWP / 08.10.2017 08h28)
News les plus lues