Roche: la FDA examine en priorité le Tecentriq contre le cancer du poumon

(développement)

Zurich (awp) - Roche a annoncé mercredi avoir reçu des autorités sanitaires américaines le statut d'examen prioritaire pour son produit Tecentriq (atezolizumab), en combinaison avec la chimiothérapie. Ce médicament pourrait être utilisé pour le traitement initial de patients souffrant d'un cancer du poumon à petites cellules au stade avancé (ES-SCLC).

Le groupe pharmaceutique anticipe une décision de la FDA sur l'homologation du produit le 18 mars 2019. L'examen prioritaire est accordé à des médicaments qui présentent le potentiel d'améliorer significativement un traitement. Cette décision se base sur les résultats de l'étude IMpower 133 de Roche.

Le médicament est déjà homologué aux Etats-Unis et en Europe notamment pour le traitement subordonné du cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) métastatique, ainsi que contre le carcinome urothélial métastatique précédemment traité ou non.

Le cancer du poumon est la forme la plus mortelle de cancers au niveau mondial, avec près de 1,6 million de décès liés à cette maladie chaque année. Le cancer du poumon à petites cellules (SCLC) représente environ 15% de l'ensemble des cas de cancers du poumon, alors que 85% des patients sont diagnostiqués avec une autre forme de cette tumeur - le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC).

Il s'agit de bonnes nouvelles, l'homologation pouvant être obtenue quelques mois plus tôt que prévu, relève l'analyste de Vontobel, Stefan Schneider. Cette indication du Tecentriq pourrait à terme générer environ 970 millions de francs, prévoit la banque.

L'expert rappelle également que la FDA devrait se prononcer aujourd'hui sur une demande d'autorisation du Tecentriq dans le traitement en première ligne du cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) métastatique, en se basant sur les résultats de l'étude IMpower 150. Pour cette indication, la banque zurichoise anticipe à terme des revenus de 1,6 milliard de francs, mais les autorités américaines ont reporté leur décision de trois mois pour ce dernier cas.

Les investisseurs restaient de marbre face à cette nouvelle. A 10h22, le bon Roche cédait 0,7% à 257,05 francs dans un SMI aussi en baisse de 0,92%.

lk/jh

(AWP / 05.12.2018 10h32)
News les plus lues