Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égyptien de Zohr

Milan - Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de Zohr, dont il détient déjà 30%, a annoncé jeudi son directeur général Igor Setchine.

"Zohr est un bon projet et nous sommes en train d'analyser une hausse de 5% de notre participation", a déclaré M. Setchine à la presse, en marge du Forum euroasiatique de Vérone, dans le nord de l'Italie.

"Nous sommes pour le moment à 30% et nous avons une option pour 5% supplémentaire. Nous sommes en train d'analyser positivement cette option", a-t-il ajouté.

Le gisement de Zohr a été découvert en 2015 par le groupe italien Eni, qui en a ensuite cédé 10% au géant britannique BP puis 30% à Rosneft.

Le géant russe, qui a finalisé la transaction le 9 octobre, a investi 1,125 milliard de dollars.

M. Sechin a en outre annoncé que Rosneft "commencerait à la fin décembre les activités de perforation en mer Noire avec Eni et Saipem".

cco/fcc/LyS

ROSNEFT

BP

SAIPEM

ENI


(©AFP / 19 octobre 2017 16h16)
News les plus lues