Royaume-Uni: le rachat de Sky par Fox objet d'une enquête approfondie

Le rachat du groupe audiovisuel britannique Sky par le géant américain 21st Century Fox de la famille Murdoch va faire l'objet d'une enquête approfondie au Royaume-Uni / © AFP/Archives / Daniel LEAL-OLIVAS
Le rachat du groupe audiovisuel britannique Sky par le géant américain 21st Century Fox de la famille Murdoch va faire l'objet d'une enquête approfondie au Royaume-Uni, en particulier en raison de craintes sur la pluralité des médias.

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête approfondie au sujet du rachat par Fox des 61% de parts du groupe audiovisuel britannique Sky qu'il ne possède pas encore - pour quelque 15 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros).

La ministre de la Culture et des Médias, Karen Bradley, a déclaré devant les députés de la Chambre des communes qu'elle allait saisir l'autorité de la concurrence britannique (CMA) afin d'ouvrir une enquête à la fois sur le terrain de la pluralité des médias et sur celui des règles régissant la diffusion audiovisuelle.

La demande sera faite dans les prochains jours, ont précisé ses services.

La ministre a finalement tranché rapidement en faveur de l'ouverture d'une enquête, après avoir annoncé mardi qu'elle envisageait une telle procédure.

Elle indique avoir reçu entre-temps des lettres des deux entreprises confirmant qu'elles étaient en désaccord avec la procédure et ne pas vouloir faire de propositions à ce stade pour éviter une telle enquête.

"Je peux confirmer que la décision que j'envisageais de prendre est définitive et je vais saisir la CMA au sujet de cette fusion pour une enquête de phase 2 sur la pluralité des médias et le respect des règles de diffusion", a déclaré la conservatrice Karen Bradley.

La CMA va se pencher pendant six mois sur les conséquences de cette opération sur le monde des médias britanniques. Au terme de cette période, la ministre devra prendre une décision finale afin de valider ou non le rachat.

L'opération a déjà reçu le feu vert de la Commission européenne et des quatre autres pays où Sky diffuse (Irlande, Autriche, Allemagne et Italie).

- L'empire Murdoch -

Sky a pris note de "la décision rapide" du gouvernement et assure qu'il va "continuer à prendre part de manière constructive à cette procédure".

Le son de cloche est le même chez 21st Century Fox, qui anticipe même une conclusion du rachat d'ici fin juin 2018.

"Nous avons écrit hier à la ministre pour manifester notre déception sur le fait qu'elle a changé d'avis et décidé de ne pas suivre le conseil du régulateur indépendant, l'Ofcom, concernant les règles de diffusion", ajoute le groupe américain.

Car dans un premier temps, le gouvernement avait expliqué envisager l'ouverture d'une enquête seulement sur le plan de la pluralité des médias, avant que la ministre n'annonce un changement de position mardi.

L'enquête porte donc d'abord sur la pluralité des médias, alors qu'au Royaume-Uni, la famille Murdoch possède déjà, via News Corp, deux quotidiens à grand tirage, The Times et The Sun. Outre Sky News, le bouquet Sky est très présent dans le sport et a la main sur la plus grande partie des droits de la Premier League anglaise de football.

Fin août, 21st Century Fox avait d'ailleurs annoncé qu'il arrêtait de diffuser Fox News au Royaume-Uni, une décision interprétée comme un geste de bonne volonté envers les autorités britanniques dans le cadre du dossier Fox/Sky.

L'autre volet de l'enquête a trait au respect des règles de diffusion, à savoir les conséquences potentielles du rachat sur le contenu des programmes des diverses chaînes du bouquet Sky au Royaume-Uni, y compris la puissante Sky News.

21st Century Fox possède aux Etats-Unis l'un des six plus grands studios de cinéma hollywoodiens (20th Century Fox) ainsi que plusieurs grandes chaînes de télévision, dont la très conservatrice Fox News, soutien du président Donald Trump.



(©AFP / 14 septembre 2017 13h39)
News les plus lues