Russie: l'Etat coupe les financements aux projets d'ONG classées agents de l'étranger

Moscou - Les projets d'ONG classées agents de l'étranger par la justice russe ne recevront plus de subventions publiques, celles-ci étant réservées aux projets dits patriotiques, selon de nouvelles dispositions prises par l'État russe.

Alors qu'elles en bénéficiaient les années précédentes, la plupart des organisations de défense des droits de l'homme n'ont obtenu aucun financement pour leurs projets de 2016, selon le site officiel consacré à la distribution des subventions.

Ainsi, la principale ONG russe de défense des droits de l'Homme, Mémorial, n'a pas reçu de subventions pour son programme de soutien aux immigrés et réfugiés en Russie.

Idem pour le Fonds Verdict Social qui n'a pas reçu les 3 millions de roubles (48.600 euros) qu'il sollicitait pour continuer son programme de surveillance des activités policières.

Ou l'ONG Golos dont l'antenne dans l'Oural est privée de financements alors qu'elle devait surveiller les élections locales de septembre.

Toutes ces ONG ont été enregistrées au cours de l'année passée comme agents de l'étranger par la justice qui a estimé qu'elles bénéficiaient d'un financement venant de l'extérieur du pays et exerçaient une activité politique.

Ce statut, qui rappelle le terme appliqué aux opposants à l'époque soviétique, les empêche de recevoir des financements de l'État russe.

Fragilisées par l'absence de subventions publiques, certaines ONG ont annoncé vouloir se financer via des initiatives citoyennes, comme Golos qui a indiqué lancer une collecte de 3 millions de roubles.

Nous demandons aux citoyens responsables et au monde des affaires de soutenir notre combat pour des élections honnêtes, a dit le coprésident de Golos, Grigori Melkoniants, cité par l'agence Interfax.

Seule exception parmi les ONG classée agents de l'étranger, l'antenne d'Oudmourtie (Volga) de l'ONG Pour les droits de l'Homme a reçu 3,2 millions de roubles (52.000 euros).

Quelques rares ONG de défense des droits de l'homme ont également reçu une subvention pour leurs projets, comme le Groupe Helsinki de Moscou, qui a obtenu 4,7 millions de roubles (76.000 euros). L'institut de sondage indépendant, le centre Levada, a de son côté reçu 22.700 euros.

La plupart des subventions sont destinées aux projets patriotiques qui participent au système en place, a commenté pour l'AFP l'analyste indépendante Maria Lipman.

Une subvention équivalente à 162.000 euros a ainsi été donnée au Festival mondial de la Jeunesse et des étudiants, et une somme équivalente au mouvement Unité, célèbre pour ses tee-shirts aux slogans patriotiques.

L'ONG Patrie recevra 195.000 euros pour organiser un Forum de jeunesse en Crimée, péninsule ukrainienne rattachée en mars 2014 à la Russie.

Au total, seules 436 ONG sur les 4.380 ayant demandé une aide publique pour leurs projets recevront une part des deux milliards de roubles (32,4 millions d'euros) qui constituent la première tranche de subventions de l'année.

(©AFP / 02 juillet 2015 17h00)
News les plus lues