Série sur les barrières 6/6: l’enceinte de confinement retient les substances radioactives dans le bâtiment du réacteur

La cuve de pression du réacteur est entourée par l’enceinte de confinement, formant la troisième barrière. Celle-ci est composée d’un confinement primaire en acier et d’un confinement secondaire en béton. 

L’enceinte de confinement se compose d’une enceinte de confinement primaire et d’une enceinte de confinement secondaire. L’enceinte de confinement primaire en acier massif, d’environ quatre centimètres d’épaisseur, soudée de façon qu’elle soit étanche à l’air, enferme complètement la cuve de pression du réacteur de sorte qu’elle est largement étanche à l’air.

Pendant le fonctionnement en puissance, l’accès à l’enceinte de confinement primaire n’est possible, le cas échéant, qu’à travers des sas étanches au gaz et résistants à la pression. Ces sas à pression comportent deux portes fermées l’une contre l’autre, de sorte qu’une porte ne peut être ouverte que lorsque l’autre est fermée et que la compensation de pression est terminée. Outre le sas pour le personnel d’exploitation, il existe également des sas d’urgence pour le cas d’urgences et des sas de matériel pour pouvoir amener du matériel.

Sécurité supplémentaire grâce à une sous-pression
L’enceinte de confinement secondaire entoure l’enceinte de confinement primaire au moyen d’un mur en béton massif. Il s’agit généralement de ce qu’on appelle un « confinement ». Un « confinement » assure la rétention des polluants par une sous-pression permanente. La sous-pression garantit qu’en cas de fuite, l’air soit aspiré de l’extérieur vers l’intérieur, et non pas l’inverse.

Les systèmes de filtration viennent à l’aide en cas d’accident grave accompagné d’une augmentation de la pression dans l’enceinte de confinement. Ces systèmes de filtration permettent aux exploitants des centrales nucléaires d’évacuer les gaz de l’atmosphère de l’enceinte de confinement, afin de protéger l’enceinte de confinement contre les défaillances de surpression. Le soulagement de pression filtré peut retenir 99 % des aérosols radioactifs dans la centrale nucléaire.

Sécurité et sûreté
L’enceinte de confinement a une double fonction de protection. En plus de protéger l’environnement extérieur contre les substances radioactives et les radiations, les parois en acier, respectivement en béton, protègent également le réacteur contre les influences extérieures, telles que les explosions ou les crash d’avion.

L’armature en fer du bâtiment du réacteur disposé autour (Etat au 9.12.1975). Photo : centrale nucléaire de Gösgen-Däniken SA
 

Cet article est le dernier de la série de six articles consacrés à la thématique des barrières permettant le confinement des substances radioactives. Le premier article a porté sur le principe des barrières, tandis que les articles deux à six traitent des différentes sortes de barrières.

The post Série sur les barrières 6/6: l’enceinte de confinement retient les substances radioactives dans le bâtiment du réacteur appeared first on ENSI FR.


Pour lire cette news dans son intégralité, veuillez cliquer ici
News les plus lues