SGS accroît son bénéfice net au premier semestre et confirme les objectifs 2020

(ajoute détails par segment)

Zurich (awp) - SGS a enregistré un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 276 mio CHF sur les six premiers mois de l'année, en hausse de 7% sur un an ou 7,8% à taux de change constants. Le spécialiste de l'inspection et de la certification compte encore améliorer ses marges opérationnelles en monnaie locales cette année, a-t-il précisé lundi.

Les ventes ont progressé de 4,9% à taux de change constants à 3,05 mrd, un chiffre en ligne avec les prévisions du consensus, qui tablait sur 3,04 mrd CHF. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires était quant à lui attendu à 273,9 mio. Le résultat d'exploitation (Ebit) a progressé de 4,9% à 410 mio CHF.

La croissance organique a atteint 3,4% au premier semestre, légèrement plus rapide qu'escompté par le consensus AWP à 3,2%. Les activités hors énergie ont solidement contribué à la croissance, notamment dans le transport, illustrant "la force d'un portefeuille équilibré", se félicite le groupe.

Le groupe a réalisé quatre acquisitions au premier semestre, permettant d'étendre l'offre de service dans les secteurs agricole, alimentaire, industriel et biens de consommation. Ensemble, les sociétés rachetées ont pesé pour 4 mio des ventes et ont apporté 1 mio à l'Ebit, précise le communiqué.

En prenant en compte les effets non récurrents et l'amortissement des acquisitions, l'Ebit ajusté a augmenté de 4,9% à 428 mio CHF, un chiffre légèrement inférieur aux prévisions du consensus, qui escomptait 433,4 mio. La marge afférente s'est inscrite au même niveau qu'à la même période un an plus tôt, à 14,1% hors effet de change. En incluant ces derniers, la marge a reculé de 0,1 point de pourcentage.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajusté s'est inscrit à 570 mio CHF, soit une hausse de 4,2% à taux de change constant. Ce chiffre est néanmoins inférieur aux prévisions des analystes consultés par AWP, à 591 mio.

Le groupe a confirmé son ambition de solide croissance organique et d'un Ebit en hausse à taux de change constants pour l'année en cours. D'ici 2020, la marge opérationnelle ajustée devrait atteindre au moins 18%, grâce à l'amélioration de l'efficacité et des prix.

PERFORMANCE CONTRASTÉE SELON LES DIVISIONS

Les ventes de l'unité Consumer & Retail se sont solidement développées, à la fois en matière de ventes, en hausse de 11,4% à 462,7 mio, que du point de vu de la rentabilité. L'unité a inscrit une marge Ebit ajustée de 25,1%, soit 0,6 point de pourcentage supplémentaires comparé à l'année précédente.

Le chiffre d'affaires des activités liées aux transports a également connu un solide taux de croissance, de 13,4% à 271,8 mio. La marge opérationnelle a atteint 18%, un chiffre en hausse de deux points de pourcentage. L'amélioration de l'efficacité et l'augmentation des volumes explique cette évolution positive.

La division Agriculture, Food & Life a inscrit des ventes en hausse de 7,7% à 478,3 mio, notamment grâce à la performance des sociétés nouvellement acquises. La marge opérationnelle a gagné 0,8 point de pourcentage à 14,9%.

Dans les segments Oil, Gas & Chemicals, où les ventes ont progressé de 1,3% à 556,4 mio, et Industrial, où elles ont augmenté de 0,3% à 435,2 mio, la situation est toujours problématique. Industrial a inscrit une marge opérationnelle en repli de 2,1 points de pourcentage à 7,1%.

Après une restructuration des activités dans l'unité Minerals, la situation s'est améliorée. Les ventes se sont inscrites en hausse de 5,9% à 323,2 mio et la marge opérationnelle a gagné presque un point de pourcentage à 13,8%. L'unité Certification a vu ses ventes croître de 2,8% à 160,7 mio. La marge Ebit ajustée a quant à elle gagné deux points de pourcentage à 17,1%.

ol/al

(AWP / 17.07.2017 08h48)
News les plus lues