SIX prévoit de maintenir ses marges avec Twint

Zurich (awp/ats) - La concurrence entre terminaux de cartes de crédit et paiements mobiles ne devrait pas impacter les marges de SIX, qui assurera le trafic du système Twint. Le groupe zurichois prévient que le consommateur paiera à terme.

"Twint renforcera notre position", affirme le directeur du spécialiste de l'infrastructure financière, Urs Rüegsegger, dans un entretien publié par les quotidiens Tribune de Genève et 24 heures. "Notre objectif consiste à remplacer l'argent liquide" même si la conséquence peut provoquer une concurrence avec les terminaux de cartes de crédit dont l'entreprise est numéro un sur le marché suisse.

Pour le moment, aucune taxe pour le consommateur n'est prévue avec Twint. Mais la situation ne durera pas. "Il faudra bientôt abandonner l'idée selon laquelle les services numériques sont gratuits", estime le directeur du groupe zurichois.

Pour les commerçants, la plate-forme offrira d'autres possibilités que la seule transaction mobile. La comptabilité ou les programmes de loyauté pour les clients pourront par exemple faire partie des prestations proposées sur Twint. "Ce qui doit augmenter leur attractivité".

De son côté, SIX estime que le produit "doit soutenir la position des banques suisses en Suisse". Outre une garantie d'efficacité et de sécurité, M. Rüegsegger y voit également la possibilité d'établir une base de données clients qui pourra être vendue. La fusion entre Paymit et Twint doit encore être validée par la Commission de la concurrence (COMCO), probablement d'ici le début de l'automne.

Le groupe SIX, dont sont propriétaires les banques suisses, cible lui sa croissance dans les services de paiement mais aussi l'information financière. Il dispose de 600 millions de francs pour des investissements et des acquisitions, selon son patron.

ats/fr

(AWP / 05.09.2016 11h05)