Saab: la dette restructurée, mais la production de voitures attendra

Stockholm (awp/afp) - Le constructeur des voitures suédoises Saab a annoncé mercredi avoir restructuré sa dette et être ainsi sorti du redressement judiciaire, sans préciser cependant quand il allait pouvoir reprendre sa production, arrêtée depuis près d'un an.

Le tribunal de Vänersborg (sud-ouest de la Suède) a validé l'accord entre National Electric Vehicle Sweden (Nevs), société à capitaux chinois créée pour reprendre en juin 2012 les actifs du constructeur automobile après une faillite, et ses créanciers.

Validé par 98% des créanciers, cet accord prévoit le remboursement de la totalité des dettes inférieures à 500'000 couronnes (55'300 CHF) et de la moitié de celles supérieures à ce montant.

Les chaînes sont à l'arrêt depuis mai 2014 sur le site historique de Trollhättan, et Nevs attend de nouveaux investisseurs pour redémarrer.

Son porte-parole Mikael Östlund a affirmé mercredi que le franchissement de cette étape devrait faciliter les négociations avec les sociétés intéressées, qui sont selon les médias suédois l'Indien Mahindra et le Chinois Dongfen.

"Cela s'est avéré difficile d'être en redressement judiciaire au moment de négocier avec des parties intéressées, puisqu'il y avait un risque, ce qui créait des complications en vue de rédiger un accord", a-t-il déclaré au quotidien Dagens Nyheter.

La marque automobile Saab n'a plus de lien depuis 2000 avec le groupe du même nom, spécialisé dans l'aéronautique et la défense. Elle offre un seul modèle, la berline 9-3 Aero Sedan en version électrique, qui vise en priorité le marché chinois.

Les actuels propriétaires, l'industriel chinois National Modern Energy Holdings (78%) et la ville de Qingdao (22%), devraient probablement se désengager.

afp/al

(AWP / 15.04.2015 16h51)
News les plus lues