Sanctions contre l'Iran: le groupe chinois Yantai Jereh va payer 2,8 M USD

Washington - Le groupe chinois Yantai Jereh Oilfied Services Group a accepté de payer 2,8 millions de dollars au Trésor américain pour avoir enfreint les sanctions visant l'Iran, ont annoncé mercredi les services du Trésor en charge des sanctions financières.

Le groupe Jereh, basé à Yantai en Chine, était accusé par Washington d'avoir exporté ou tenté de ré-exporter des marchandises d'origine américaine vers l'Iran soit directement, soit en les intégrant dans la fabrication d'autres équipements également destinés à l'Iran.

Sur les onze livraisons reprochées, deux ont été saisies par les douanes américaines lors de la sortie des produits du territoire américain, a indiqué dans un communiqué l'agence OFAC, en charge des sanctions financières.

Les produits en question sont des pièces entrant la construction d'équipements d'extraction pétrolière, comme des pompes ou des tuyaux.

Le groupe Jereh, spécialisé dans la fabrication d'équipements pour l'industrie du pétrole et du gaz, emploie 5.000 personnes.

La conclusion de cet accord à l'amiable avec ce fabricant chinois, qui porte sur des infractions remontant à 2015 et 2016, intervient en pleines tensions commerciales entre Pékin et Washington.

Il a été également annoncé alors qu'une dirigeante du géant chinois Huawei a été interpellée la semaine dernière au Canada à la demande de la justice américaine dans un cas de fraude visant également à contourner les sanctions américaines contre l'Iran.

Cette responsable, dont les Etats-Unis demandent l'extradition, a été libérée moyennant une caution de 10 millions de dollars.

(©AFP / 12 décembre 2018 19h24)