Schäuble et Rugy appellent à "renforcer" la coopération franco-allemande

Paris - Après le Bundestag, les présidents des chambres des députés allemande et française ont appelé lundi depuis l'Assemblée nationale à Paris à une coopération renforcée entre les deux pays, alors que la France cherche l'appui de l'Allemagne pour pousser les réformes européennes voulues par Paris.

"Le fait que je prenne la parole devant vous en tant que président du Bundestag allemand est l'expression de notre amitié étroite, l'expression du partenariat fondé sur la confiance, notamment entre nos deux assemblées", a déclaré le président du Bundestag, Wolfgang Schäuble, en français, présentant comme "une fierté" le "Traité de l'Élysée" qui célèbre ses 55 ans.

Saluant "le nouvel élan que connaît la politique européenne", cette figure historique de la politique allemande a décrit comme "un grand pas en avant" la résolution commune déposée dans les deux assemblées et appelant à un nouveau Traité franco-allemand.

"Malgré toute la fierté que nous inspire ce qui a été accompli, nous devons nous garder de toute autosatisfaction", a aussi observé cet ancien ministre des Finances, évoquant les "défis" à venir, tels l'évolution des marchés financiers internationaux, les conséquences des mouvements migratoires ou "les dangers du terrorisme".

Dans un hémicycle clairsemé, le responsable allemand a été longuement applaudi debout sur quasiment tous les bancs.

Le gouvernement français était représenté par le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot.

Le président de l'Assemblée François de Rugy (LREM) avait évoqué en préambule "une nouvelle étape dans le renforcement de la relation franco-allemande" avec cette résolution, déjà votée à la mi-journée au Bundestag et soumise ensuite à l'approbation des députés français.

"La France et l'Allemagne ne forment plus simplement un couple: nos deux pays forment une famille!", avait déclaré dans la matinée M. Rugy, lors d'une session extraordinaire à la chambre allemande consacrée au nouveau "Traité de l'Élysée".

Ce 55e anniversaire est l'occasion de "continuer à développer ensemble la base de notre collaboration étroite", avait renchéri M. Schäuble.

Le Traité de l'Élysée avait été conclu le 22 janvier 1963 entre Paris et Berlin, près de 18 ans après l'effondrement du nazisme. Sa première application avait été la création de l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) pour promouvoir les échanges entre jeunes des deux pays.

Il a été ensuite progressivement renforcé, notamment en 1988 par le chancelier Helmut Kohl et le président François Mitterrand, avec le lancement de conseils franco-allemands pour la sécurité et la politique économique et monétaire.

La résolution ouvre la voie à "un renforcement et à un approfondissement" de ce Traité. Le nouveau texte vise à renforcer la pratique des langues ou encore à développer les "opportunités industrielles ouvertes par l'économie numérique".


(©AFP / 22 janvier 2018 17h56)
News les plus lues