SpaceX récupère pour la 4e fois le premier étage de sa fusée après un lancement

Washington - La société américaine SpaceX est à nouveau parvenue vendredi à faire atterrir en douceur sur une plateforme dans l'océan Atlantique le premier étage de sa fusée Falcon 9 après le lancement d'un satellite thaïlandais pour le placer sur orbite.

La société californienne a déjà réussi à trois reprises d'affilée cette manoeuvre délicate: la première fois sur le sol en Floride et les deux autres fois sur une barge en mer.

Le premier étage de Falcon, qui mesure 70 mètres de haut, s'est séparé du reste du lanceur comme prévu 2,39 minutes après le décollage depuis Cap Canaveral en Floride à 21H40 GMT (17H40 locales).

Il a ensuite entamé son retour dans l'atmosphère à très grande vitesse freinant sa descente en rallumant ses rétrofusées pour venir se poser à la verticale sur une plateforme flottant dans l'Atlantique moins de dix minutes après le lancement, selon les images en direct de SpaceX.

Ce nouveau succès a été salué par un tonnerre d'applaudissements au siège de SpaceX en Californie.

SpaceX n'était pas très optimiste sur les chances de réussite de cet atterrissage étant donné que le premier étage devait voler plus haut pour propulser le second étage à une plus grande altitude afin de pouvoir placer le satellite sur une orbite géostationnaire à 35.800 km de la Terre.

De ce fait, la vitesse de retour de l'engin dans l'atmosphère était nettement plus grande ainsi que son échauffement au contact de l'air.

Ce quatrième succès d'affilée semble indiquer que SpaceX commence à bien maîtriser cette manoeuvre.

La vitesse à l'atterrissage était proche de la limite prévue, a précisé Elon Musk, le patron de SpaceX sur Twitter.

La société compte récupérer régulièrement le premier étage de son lanceur afin de le réutiliser pour réduire nettement les coûts de lancement.

Jusqu'à présent, cette partie très coûteuse du lanceur retombait dans l'atmosphère et s'abîmait en mer.

Si SpaceX parvient à le réutiliser de façon régulière il pourrait bouleverser l'industrie du lancement de satellites, dominé par la société européenne Arianespace.

Le satellite Thaicom 8 de trois tonnes a été déployé et placé comme prévu sur une orbite géostationnaire près de 32 minutes après le lancement comme prévu, a confirmé SpaceX sur Twitter.

Thaicom 8, construit par la firme américaine Orbital ATK, doit assurer des transmissions de télévision et de données en Asie du Sud et du Sud-Est.

(©AFP / 28 mai 2016 00h41)