Spie: l'Allemagne et les acquisitions tirent les résultats sur 9 mois

Paris - Le groupe de services techniques aux entreprises Spie a vu son activité et ses marges légèrement progresser sur les neuf premiers mois de l'année, tirées par l'Allemagne et ses acquisitions, une performance saluée par le marché.

De janvier à septembre, le chiffre d'affaires atteint 4,77 milliards d'euros, en hausse de 2,2% en tenant compte de l'apport des acquisitions du groupe sur une année pleine (proforma), et en progression de 11% par rapport aux données ajustées pour intégrer les cessions annoncées (norme IFRS5), a précisé l'entreprise jeudi dans un communiqué.

Cette performance est conforme aux attentes du consensus d'analystes réalisé par Bloomberg.

La marge opérationnelle (marge d'ebita), indicateur majeur du groupe, est elle en petite hausse de 0,1 point à 5,3% du chiffre d'affaires.

En début d'échanges à la Bourse de Paris, l'action Spie s'envolait de plus de 8%, dans un marché en petite hausse.

"Tant en France qu'en Allemagne, nous bénéficions d'un positionnement stratégique et d'une forte demande pour nos services et les perspectives pour la fin de l'année demeurent solides", a commenté le PDG de Spie, Gauthier Louette, cité dans le communiqué.

Il souligne également que la situation au Royaume-Uni s'est normalisée, après la cession des activités de services aux réseaux de distribution, et que la croissance "repart" sur le segment pétrole-gaz, avec la remontée des cours du brut.

Le groupe a donc confirmé ses objectifs pour cette année. Spie vise une hausse "de plus de 7% à taux de change constants" de son activité, et une marge opérationnelle "à 6% ou plus".

La consolidation de plusieurs acquisitions réalisées en 2017, notamment celle de l'allemand SAG, a particulièrement contribué à la croissance des revenus.

Depuis le début de l'année, Spie a acquis quatre sociétés, Systemat en Belgique (infrastructures de télécommunication), ainsi que Fluigetec (nucléaire), Buchet (installation électrique) et Siétar&VTI (chaudronnerie industrielle pour l'industrie agroalimentaire) en France, pour une activité annualisée totale de 91 millions d'euros.

mhc/tq/nth

SPIE

(©AFP / 08 novembre 2018 09h34)
News les plus lues