Straumann: forte hausse du bénéfice net en 2016, confiant pour la suite

(synthèse)

Zurich (awp) - Straumann a réalisé une solide performance en 2016, dépassant les prévisions des analystes. Le spécialiste des implants dentaires compte croître à nouveau plus rapidement que le marché cette année en profitant de la dynamique en Asie, a indiqué jeudi à AWP le directeur général (CEO) Marco Gadola. Le groupe proposera aux actionnaires un relèvement du dividende à 4,25 CHF, contre 4,00 CHF en 2015.

Le groupe a multiplié son bénéfice net par trois à 229,6 mio CHF en 2016. Lors de l'exercice précédent, ce chiffre avait été amputé de 73,2 mio à cause d'effets non récurrents liés à l'acquisition de Neodent. Hors effets exceptionnels, correspondant à un gain de taxe différée de 43 mio au Brésil lié à la fusion avec Neodent, le profit net a atteint 186,8 mio l'année dernière.

Le résultat opérationnel (Ebit) a bondi de 31,6% à 227,2 mio CHF pour une marge afférente de 24,8%, soit une hausse de 3,2 points de pourcentage par rapport à l'exercice précédent. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) a quant à lui augmenté de 24,9% à 259,2 mio CHF. UBS a salué l'amélioration de la rentabilité et s'attend à ce qu'elle se poursuive cette année.

Le chiffre d'affaire a atteint 917,5 mio CHF, ce qui correspond à une progression de 14,9% sur un an, soit 13,9% en monnaies locales.

La performance dépasse les prévisions du consensus AWP à tous les niveaux. Les analystes s'attendaient en moyenne à un chiffre d'affaires de 915,8 mio, un Ebit de 226,3 mio et à un bénéfice net de 214,5 mio CHF. Ils escomptaient une hausse du dividende à 4,16 CHF.

Pour 2017, Straumann s'attend à ce que le marché enregistre une croissance similaire à 2016, entre 3% et 4%, et compte voir ses ventes progresser plus vite. En termes stratégiques, le groupe continuera de mettre l'accent sur le segment premium. Cependant, il poursuit sa croissance sur celui non premium au travers de ses filiales, en Turquie et en Chine notamment, ainsi que grâce à ses dernières acquisitions en Allemagne (Medentika) et en Inde (Equinox).

Les actionnaires se prononceront sur les nominations de Regula Wallimann et Monique Bourquin au conseil d'administration à la prochaine assemblée générale. Elles devraient remplacer Roland Hess, qui part à la retraite et Stefan Meister, qui s'est retiré en mai dernier.

TOUTES LES RÉGIONS CONTRIBUENT À LA CROISSANCE

Toutes les régions ont contribué à la solide croissance organique (13,1%) en 2016. L'Asie Pacifique connaît la plus forte hausse, avec 19,7% à 152,5 mio, propulsée par la Chine et le Japon. Les perspectives sont particulièrement intéressantes en Chine, où le marché croît d'environ 30% par an, car la pénétration du marché est encore très faible, a insisté Marco Gadola.

L'Amérique du Nord a enregistré une solide progression de 15,6% pour un chiffre d'affaires de 255,7 mio. Dans cette dernière région, Straumann a réussi à attirer de nouveaux clients avec les solutions d'implants BLT (Bone Level Tapered), assure le communiqué.

En Amérique latine, la croissance organique a progressé de 14,6% à 98,5 mio dans des conditions de marchés difficiles au Brésil en raison de la situation économique. Le groupe a enregistré une forte hausse de la demande au Mexique aussi bien sur les produits premiums que non premiums.

Dans la plus grande région, qui rassemble l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique la croissance organique a atteint 9,1% à 410,8 mio, malgré un marché relativement mature. La performance enregistrée est la plus solide depuis la crise de 2008 et tous les segments d'activités y ont contribué.

Straumann compte désormais 3797 employés, soit 326 de plus qu'en 2015. La hausse des effectifs répond à l'intégration de nouvelles entreprises et aux investissements sur les marchés en forte croissance. Les nouveaux postes se concentrent sur la vente et la production, précise le communiqué.

Les coûts de distribution ont augmenté de 38 mio à 211 mio CHF, et les charges administratives de 11 mio à 283 mio CHF. Malgré tout, le strict contrôle des coûts a permis de baisser la part des charges générales dans le chiffre d'affaires de trois points de pourcentage à 31%.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) a salué une "solide performance" en 2016. La marque Instradent sur le segment Value a enregistré un taux de croissance à trois chiffres, ce qui place Straumann en troisième position au niveau mondial sur ce marché.

Vontobel a souligné que Straumann "a clairement battu les prévisions" et salué la maîtrise des coûts. La croissance organique pourrait ainsi atteindre un montant à deux chiffres cette année, selon les analystes, qui prévoient de revoir leur prévisions à la hausse.

Vers 10h50, Straumann perdait 2,9% à 392,25. Le SPI reculait de son côté 0,47%.

ol/al

(AWP / 16.02.2017 11h00)
News les plus lues