Sunrise: le patron de l'actionnaire Freenet évoque un possible désengagement

(actualisé avec cours de clôture)

Hambourg (awp international) - L'opérateur de téléphonie mobile Freenet anticipe une consolidation du secteur en Suisse. "Nous sommes pleinement satisfaits avec Sunrise et ne sommes pas sous pression pour vendre", a indiqué vendredi dans une interview à Bloomberg son patron Christoph Vilanek. "Mais le moment pourrait bientôt arriver, car nous estimons que la consolidation est nécessaire en Suisse", a-t-il ajouté.

Freenet détient depuis environ deux ans près d'un quart du capital de Sunrise, et les spéculations à propos de fusions et acquisitions sur le marché helvétique vont bon train depuis des mois. Au centre des rumeurs se trouve UPC Suisse, la filiale de Liberty Global, qui pourrait fusionner avec Sunrise ou son concurrent Salt. Le chef du géant américano-britannique des télécoms, Mike Fries, a récemment évoqué la possibilité d'un partenariat avec Sunrise.

Liberty Global a procédé à une refonte complète de ses activités en Europe. En Allemagne et dans plusieurs pays d'Europe de l'Est le repreneur a été Vodafone, alors qu'en Autriche Deutsche Telekom a manifesté son intérêt pour la reprise du câblo-opérateur UPC Austria. La participation de Freenet dans Sunrise représente 970 millions de francs au cours actuel.

Après les propos de M. Vilanek, la nominative Sunrise s'est retrouvée sous pression à la Bourse suisse. Elle a terminé en baisse de 0,45% à 87,95 francs, dans un SPI en hausse de 0,30%.

mk/buc/rp

(AWP / 12.10.2018 17h55)
News les plus lues