Sunrise poursuit sa croissance et améliore sa rentabilité, pas d'effet Salt

(synthèse avec commentaires CFO, analystes et cours de Bourse)

Zurich (awp) - Sunrise a poursuivi sa croissance et a amélioré sa rentabilité opérationnelle au troisième trimestre. Le groupe zurichois est parvenu à acquérir de nouveaux clients de renom et de renouer avec les bénéfices dans le segment de la clientèle entreprise et affirme ne pas subir d'effets de l'offre du concurrent Salt dans la téléphonie fixe.

La dynamique de souscription est restée particulièrement robuste dans la clientèle mobile passant à un abonnement ("postpaid"), dont le nombre frôle désormais 1,7 million.

Entre juillet et septembre, 31'000 clients ont conclu un abonnement mobile, dont 23'200 nouvelles cartes SIM, ce qui représente la meilleure performance depuis 2012, se félicite l'opérateur de télécoms jeudi dans un communiqué. La baisse de 14,9% de la clientèle prépayée s'explique essentiellement par le transfert vers des offres pour les abonnés.

Le nombre d'abonnés internet a bondi de 9,4% à près de 450'000 et de 17,2% à 236'000 pour la télévision, des hausses que le groupe attribue aux offres combinées Sunrise One, à la qualité des contenus et aux offres promotionnelles.

Dans la téléphonie fixe, Sunrise compte désormais 460'000 clients, 5,9% de plus qu'un an plus tôt. La direction du groupe a assuré ne pas avoir senti une pression particulière sur les prix suite à l'entrée remarquée du concurrent Salt dans ce segment.

Poussée du segment entreprises

Le chiffre d'affaires net réalisé au cours des neuf premiers mois a progressé de 3,4% à 1,39 milliard de francs. Le segment entreprises a généré 209,5 millions (+6%), à la faveur de nouveaux contrats avec d'importants clients comme Swiss, Heineken ou encore Nestlé.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté en revanche s'est replié de 1,2% à 448 millions, essentiellement en raison de la hausse des frais de service de réseau suite à la vente en août 2017 de 2200 mâts d'antennes à l'espagnol Cellnex. Corrigée de cet effet, l'évolution est positive (+3,3%), a précisé Sunrise.

Après une série de revers, l'Ebitda du segment entreprises est revenu à l'équilibre, pour le plus grand bonheur du directeur financier (CFO) André Krause. "Nous sommes entièrement dans les clous et très satisfaits de cette progression", a-t-il confié à AWP.

Le bénéfice net est ressorti à 72 millions de francs, contre 481 millions un an plus tôt, un montant qui comprenait le gain de 420 millions réalisé sur la vente des mâts. Ajusté de cet élément, le résultat s'inscrit en hausse de 17,1%.

La copie rendue par Sunrise dépasse à tous les niveaux les projections les plus optimistes des analystes du consensus AWP.

Forte de ce résultat, la direction a réaffirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, à savoir un chiffre d'affaires compris entre 1,83 et 1,87 milliard de francs et un Ebitda ajusté entre 595 et 605 millions.

Sous réserve de l'atteinte de ces objectifs, les actionnaires se verront verser un dividende compris entre 4,15 et 4,25 francs par action, payable sur les réserves d'apport en capital en 2019.

Investisseurs aux abonnés absents

L'opérateur offre une croissance simple, portée par l'offre mobile, sans les incertitudes réglementaires et politiques qui pèsent sur le reste du secteur, a commenté Goldman Sachs.

Barclays estime pour sa part que la croissance dans les services, ralentie en raison de promotions d'itinérance (roaming) en été, devrait de nouveau accélérer au quatrième trimestre.

Vontobel salue un bon équilibre entre l'amélioration de la rentabilité et les investissements, avec à la clé une trésorerie robuste. Les trois instituts recommandent l'achat du titre.

Les investisseurs en revanche ne semblaient pas partager l'enthousiasme des experts. Après avoir progressé jusqu'à 93,25 francs dans les premiers échanges, la nominative Sunrise a rapidement viré au rouge. A 14h50, elle se délestait de 2,8% à 89,15 francs.

buc/al/jh

(AWP / 08.11.2018 15h06)
News les plus lues