Sunrise se réorganise et supprime 175 postes

(synthèse avec commentaires CEO, analystes et cours de Bourse)

Zurich (awp) - Sunrise se restructure pour réduire ses coûts de fonctionnement et simplifier sa structure. L'entreprise supprimera dans le cadre de cette réorganisation 175 postes. Un plan social dit "équitable" est en place pour tous les salariés concernés, précise mardi le spécialiste des télécommunications. Les prévisions pour le dividende ont quant à elles étaient confirmées.

Sunrise a par ailleurs déjà lancé au premier trimestre 2015 une initiative pour rationaliser et simplifier ses produits et processus, précise le communiqué.

Cette simplification de la structure passera notamment par une fusion des unités professionnelles et résidentielles: la nouvelle organisation commerciale gérera tous les groupes de clients avec une direction unique. Elle sera codirigée par le directeur marketing (CMO) Timm Degenhardt (particuliers) et du directeur des ventes (CCO) Markus Naef (entreprises).

Les 175 positions qui seront supprimées correspondent à 165 postes à temps plein sur un total de 1890. Cette réorganisation n'affectera aucunement le personnel de service à la clientèle ni les conseillers de vente dans les magasins.

Le nombre de cadres sera considérablement réduit, car peu de postes de décision sont prévus, a indiqué un porte-parole de Sunrise à AWP. Par contre, au niveau de la direction, aucun changement n'est à l'ordre du jour.

Les employés concernés seront informés au cours des deux prochains jours, a indiqué à l'ats Roger Schaller, porte-parole de Sunrise. En raison de l'âge moyen relativement peu élevé, il prévoit peu de cas de retraite anticipée.

Sur l'ensemble des coupes annoncées, environ 145 concernent le siège principal, les autres sites de Sunrise en Suisse seront affectés de manière sporadique, a précisé Giorgio Pardini, responsable du secteur télécom chez syndicom.

"Sunrise nous a très tôt impliqués", assure M. Pardini. Initialement, le nombre d'emplois menacés était supérieur et a pu être réduit au cours des consultations. "Sunrise a fait son maximum", estime-t-il, évoquant l'érosion des prix dont pâtit l'opérateur.

Cette restructuration interviendra d'ici la fin du 3e trimestre 2015 et ses coûts sont estimés à 21 mio CHF. Cela affectera l'EBITDA et le flux de trésorerie jusqu'à la fin de l'année et devrait permettre des économies trimestrielles de 5,5 mio CHF à compter du 4e trimestre 2015.

Les coûts de mise en oeuvre seront entièrement supportés par les liquidités au bilan, sans affecter les prévisions de dividendes pour 2015 (au moins 135 mio CHF, soit 3 CHF par action).

MESURES INDÉPENDANTES DU MARCHÉ

Les mesures d'économies annoncées mardi par Sunrise n'ont rien à voir avec les récentes actions de ses concurrents. Elles ne sont pas liées au développement actuel du marché, a déclaré le directeur général (CEO) de l'opérateur, Libor Voncina, lors d'une conférence téléphonique. Cette réorganisation est le fruit d'une longue évaluation de la structure qui était en cours.

Par ailleurs, la baisse des tarifs proposés par Salt n'a pour le moment pas eu d'impact matériel sur Sunrise, a ajouté le CEO.

Vontobel estime que cette restructuration devrait permettre à Sunrise d'atteindre les objectifs d'EBITDA ajusté et la hausse de la trésorerie à long terme visés. L'établissement juge par ailleurs exagérées les craintes liées à la baisse des prix par Salt. La recommandation "buy" et l'objectif de cours à 85 CHF sont maintenus.

La recommandation "buy" est aussi confirmée par UBS ainsi qu'un objectif de cours à 88 CHF. La société offre un dividende attractif, des revenus en progression et un potentiel d'acquisition. Et d'une manière générale, les mesures annoncées devraient soutenir les estimations de bénéfice à court terme.

Pour rappel, Sunrise s'est enfoncé dans le rouge au 1er semestre 2015. Conséquence des coûts liés à son entrée en Bourse en février, l'opérateur zurichois a creusé sa perte nette à 152 millions de francs contre un débours de 3 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissement (EBITDA) semestriel s'est contracté de 1,7% à 286 millions de francs.

Pour l'exercice dans son entier, Sunrise prévoit une baisse des revenus de 5% au maximum. Les annonces prévisionnelles pour l'EBITDA ajusté restent quant à elles inchangées. Ce dernier devrait atteindre un montant comparable au record de 2014, soit 638 millions de francs.

Vers 14h30, l'action gagnait 1,17% à 56,05 CHF dans un SPI qui perdait 2,73%. Le titre évolue nettement en-dessous de son cours d'entrée à 68 CHF en février.

lk/mm/fah

(AWP / 22.09.2015 15h31)