Suppressions d'emplois: manifestation des ex-Alstom devant le conseil régional à Paris

Paris - Des salariés de l'ancien pôle énergie d'Alstom, racheté par General Electric, ont manifesté bruyamment vendredi à Paris contre les 765 suppressions de postes prévues, dénonçant l'absence de stratégie du conglomérat américain et des mesures d'accompagnement indécentes.

Près de 150 manifestants venus des sites de région parisienne, qui concentrent 90% des suppressions d'emplois, s'étaient rassemblés, à l'appel de l'intersyndicale CFDT, CGT et CFE-CGC, à proximité du conseil régional d'Ile-de-France où une délégation a été reçue. Un lieu choisi aussi parce que Jérôme Pécresse, le mari de la présidente de la région Valérie Pécresse, dirige la division Energies Renouvelables de GE.

A grands coups de sifflets, les salariés entendaient faire savoir que GE ment à ses actionnaires, à ses employés, à l'Etat français, comme le proclamait une banderole.

L'Américain a annoncé en janvier qu'il allait, dans les deux ans, supprimer 6.500 emplois sur 35.000 en Europe, dont 765 en France, dans ses activités énergie.

Il n'y a toujours pas de stratégie, pas de plan de charge alors que c'est le minimum à avoir avant de supprimer des postes, a observé Patrice Pujol (CFDT). Il considère aussi comme une vraie provocation les mesures d'accompagnement présentées pour l'instant, sans aucune mesure pour un plan de départs volontaires des seniors.

La direction fait valoir de son côté qu'on en est au tout début des négociations sur le plan social, qui vont durer jusqu'à juin, et que les propositions présentées ne sont qu'un point de départ. Concernant les suppressions d'emplois, il s'agit essentiellement de rendre plus compétitif l'ex-Alstom, assure-t-elle

L'intersyndicale sera reçue le 25 mars à Bercy. Il est urgent de faire un point sur la réorganisation de GE au regard de l'accord qu'il a signé avec l'Etat au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom, souligne-t-elle.

Une grande manifestation, qui devrait réunir plusieurs milliers de salariés européens (Allemagne, Suisse, Italie...) selon Laurent Santoire (CGT), est prévue le 8 avril à Paris.

sp/cel/pb

ALSTOM

GENERAL ELECTRIC

(©AFP / 18 mars 2016 15h12)
News les plus lues