Surcapacités en Chine: un aciériste prévoit de supprimer 50'000 emplois

Pékin (awp/afp) - L'un des principaux aciéristes chinois prévoit de supprimer 50'000 emplois, a indiqué son patron, une conséquence des colossales surcapacités de production qui plombent le secteur industriel dans la deuxième économie mondiale.

Wuhan Iron and Steel, conglomérat étatique basé dans le centre de la Chine, compte actuellement 80'000 employés dans sa division acier, mais il ne devrait ne conserver que 30'000 d'entre eux, a affirmé Ma Guoqiang, le président du groupe.

"Quelque 40'000 ou 50'000 personnes devront probablement devoir aller travailler ailleurs", a-t-il déclaré en marge d'une session du Parlement chinois à Pékin, selon des propos rapportés par le très officiel Quotidien du Peuple.

Il n'a pas détaillé le calendrier de ces suppressions de postes. Les employés concernés partiront en retraite, seront reclassés dans d'autres filiales du conglomérat ou se verront offrir des primes pour chercher un nouvel emploi, a précisé Ma Guoqiang.

La presse chinoise avait déjà rapporté en septembre dernier le projet d'un emblématique producteur de charbon du Heilongjiang (nord-est), Longmay Mining, de supprimer environ 100'000 postes.

De son côté, le gouvernement chinois a confirmé la semaine dernière s'attendre à de drastiques réductions d'effectifs dans l'industrie lourde et les mines, anticipant la disparition de 1,8 million d'emplois dans les secteurs du charbon et de l'acier.

De fait, de la sidérurgie au ciment, de nombreuses entreprises étatiques ploient sous les capacités excédentaires, après avoir multiplié les investissements -- souvent à crédit -- alors même que la demande fléchissait au fil de l'essoufflement de l'économie chinoise, avec en particulier le violent refroidissement du marché immobilier.

Pékin, qui s'efforce de rééquilibrer son modèle économique, assure désormais être déterminé à forcer l'industrie à une cure d'amaigrissement, tout en s'attaquant aux "firmes zombie" non rentables ne survivant que grâce aux subventions publiques.

Il a ainsi annoncé son objectif de réduire de 150 millions de tonnes d'ici à cinq ans les capacités de production des aciéristes chinois.

D'ores et déjà, face au déclin conjugué des cours et de la demande, les entreprises réduisent la voilure: Wuhan Iron and Steel "ne fonctionne qu'à 70% ou 75% seulement de ses capacités", a expliqué M. Ma.

Pour amoindrir l'impact des suppressions d'emplois et tenter de prévenir des mouvements sociaux, Pékin a par ailleurs annoncé la création d'un fonds de subventions et indemnisations de 100 milliards de yuans (14 milliards d'euros) pour les deux prochaines années.

Wuhan Iron and Steel était en 2014 le 5e plus gros producteur d'acier chinois, selon les chiffres de la World Steel Association.

Le déferlement des surplus de la production d'acier chinoise à travers le monde, à des prix défiant toute concurrence, a fait s'effondrer les cours mondiaux, suscitant des vives protestations des Etats-Unis et des sidérurgistes européens.

afp/al

(AWP / 11.03.2016 12h36)