Syrie: 35 jihadistes tués dans une offensive anti-EI soutenue par Washington dans l'Est

Beyrouth - Trente-cinq jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont été tués samedi en Syrie dans des combats au sol ou des raids aériens de la coalition internationale dirigée par Washington ciblant leur ultime bastion dans l'est du pays, a rapporté une ONG.

"Vingt-huit combattants de l'EI ont été tués dans des raids aériens de la coalition qui ont visé tout au long de la journée la localité de Hajine et sa périphérie", selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Sept jihadistes ont péri dans les combats au sol, d'après l'ONG.

Contacté par l'AFP, le porte-parole de la coalition n'avait pas réagi dans l'immédiat.

La coalition internationale intervient en soutien aux Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes qui a lancé le 10 septembre au sol l'ultime étape d'une offensive visant à mettre un terme à la présence de l'EI dans l'est syrien.

L'opération se déroule dans la province de Deir Ezzor, frontalière avec l'Irak. Elle cible l'ultime réduit tenu par l'EI sur la rive Est du fleuve Euphrate, et qui comprend notamment les localités de Hajine, Soussa et Al-Chaafa.

Dans ce secteur, au moins 41 civils, dont 10 enfants, ont été tués dans des frappes aériennes de la coalition menées jeudi et vendredi, selon l'OSDH.

Depuis le 10 septembre, les combats ont fait 414 morts parmi les jihadistes, contre 227 combattants des FDS, selon l'OSDH.

(©AFP / 20 octobre 2018 12h42)
News les plus lues