Syrie: Washington veut rétablir la communication militaire avec Moscou

Washington - Les Etats-Unis veulent rétablir le canal de communication militaire avec la Russie sur la Syrie, dont Moscou a annoncé lundi la suspension après la destruction d'un chasseur syrien par un avion américain, a indiqué le général Joe Dunford, le plus haut gradé américain.

Ce canal "a très bien fonctionné sur les huit derniers mois" et "nous allons travailler dans les prochaines heures sur le plan diplomatique et militaire pour rétablir" ces communications, a affirmé le chef d'état-major inter-armées américain.

Le général Dunford a par ailleurs précisé qu'au début de la journée de lundi, les quartiers généraux des militaires russes et américains au Moyen-Orient communiquaient toujours entre eux.

"Nous communiquions toujours ces dernières heures", a-t-il indiqué.

Le Pentagone a précisé par ailleurs que les Etats-Unis avaient adapté leurs opérations aériennes en Syrie suite à la montée des tensions provoquée par l'incident de dimanche.

"Nous avons par mesure de précaution repositionné nos avions au dessus de la Syrie, pour pouvoir continuer de frapper les forces du groupe Etat islamique, tout en assurant la sécurité de nos équipages", a déclaré le major Adrian Rankine-Galloway, un porte-parole du Pentagone.

"Nous voulons parvenir à une désescalade de la situation" mais "nous garderons toujours notre droit à l'auto-défense", a souligné pour sa part le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer.

Lundi, la Russie a annoncé son intention de pointer ses missiles vers tout avion de la coalition internationale survolant la Syrie et suspendu son canal de communication militaire avec Washington, après la destruction d'un chasseur de son allié syrien par un avion américain.

Les militaires américains se sont toujours félicités de leurs échanges d'informations avec les militaires russes sur la situation en Syrie pour éviter tout risque de confrontation entre leurs forces respectives.

Lorsque des forces pro-régime se sont approchées ces dernières semaines d'Al-Tanaf, une localité du sud de la Syrie où se trouvent des forces spéciales américaines, les Etats-Unis ont demandé aux Russes de les prévenir de ne pas aller plus loin, ce que ceux-ci ont fait, selon les militaires américains.
Les avertissements américains transmis par les Russes n'ont pas dissuadé complètement les forces pro-régime et des frappes américaines limitées ont eu lieu à trois reprises, mais l'escalade a été évitée.

La Russie est impliquée militairement au côté du régime de Bachar al-Assad dans la guerre en Syrie, alors que les Etats-Unis soutiennent et arment une alliance arabo-kurde rivale et des rebelles syriens.

La Russie avait déjà suspendu le canal de communication avec les Américains quelques jours après la frappe américaine d'une base syrienne en avril, en réponse à une attaque chimique du régime de Bachar al-Assad.


(©AFP / 19 juin 2017 20h58)
News les plus lues