Syrie: des raids du régime empêchent la distribution alimentaire à Daraya

Beyrouth - D'intenses raids aériens du régime syrien ont empêché vendredi la distribution des vivres contenues dans le tout premier convoi de nourriture à entrer dans la ville assiégée de Daraya depuis 2012.

Les aides remises au bureau de secours du Conseil local de la ville n'ont pas été distribuées en raison de l'intensité des bombardements. Ça n'a pas arrêté depuis le matin, a affirmé à l'AFP par internet Shadi Matar, membre de cet organe qui fait office de conseil municipal.

Il y a eu un largage intensif de barils d'explosifs qui ont touché la ville de façon aveugle depuis 09H00 (06H00 GMT), a ajouté ce militant.

Dans la nuit, neuf camions ont déchargé dans cette ville située à 10 km au sud-ouest de Damas une aide alimentaire, dont des aliments secs et des sacs de farine, de l'aide non alimentaire ainsi que de l'aide médicale, a affirmé Tammam Mehrez, directeur des opérations du Croissant-Rouge syrien.

Ce responsable a indiqué que les vivres suffisaient pour un mois.

Selon les Nations unies, les colis alimentaires sont destinés à 2.400 personnes. Le convoi transportait aussi des produits sanitaires et hygiéniques et de l'eau potable.

Mais pour les habitants, le compte n'y est pas car si l'ONU considère qu'il y a 4.000 habitants à Daraya, le conseil local assure que c'est double qui y réside.

Nous ne comprenons pas le chiffre de l'ONU, a indiqué Shadi Matar, précisant que les colis seraient repartagés pour qu'ils suffisent à tout le monde.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état aussi d'un mécontentement à Daraya.

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) s'est réjoui du fait que de l'aide alimentaire ait pu entrer à Daraya pour la première fois depuis 2012 et a assuré que l'ONU continuait à réclamer l'accès inconditionnel et sans entrave (aux zones assiégées) partout en Syrie.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a dit de son côté que le convoi entré dans la nuit à Daraya transportait assez de rations pour nourrir 2.400 personnes pendant un mois et assez de sacs de farine de blé pour la population entière de 4.000 personnes pendant un mois.

Les colis du PAM comprennent du riz, des lentilles, du sucre et de l'huile, indique le communiqué du PAM.

Fief rebelle très symbolique, Daraya a été l'une des premières villes à se soulever contre le régime de Bachar al-Assad et l'une des premières aussi à être assiégée.

Le 1er juin, un convoi d'aide humanitaire était entré dans la ville pour la première fois depuis 2012, mais sans nourriture, au grand désespoir de la population affamée.

Le gouvernement de Damas refusait jusque là de laisser entrer de tout type d'aide à Daraya, qu'il tente depuis quatre ans de reprendre et qui est très proche de la base aérienne de Mazzé, siège des services de renseignements de l'armée de l'air.

(©AFP / 10 juin 2016 17h15)
News les plus lues